Boullier : "Très satisfaisant de voir Vitaly inscrire des points"

Ce Grand Prix de Chine n’était-il pas électrisant ? Avec un peu de pluie dans le cocktail global, nous étions quasiment certains de vivre une course d’anthologie

Ce Grand Prix de Chine n’était-il pas électrisant ? Avec un peu de pluie dans le cocktail global, nous étions quasiment certains de vivre une course d’anthologie. Celle-ci, ce plus, a souri au Renault F1 Team qui a inscrit des points avec deux voitures pour la première fois de la saison : Robert a terminé à la 5ème position, Vitaly à la 7ème, marquant au passage ses premiers points en F1 après une course disputée avec l’expérience d’un vieux briscard.

Le point fort de la course a probablement été la remontée de Vitaly en fin de parcours. Après avoir préservé ses gommes intermédiaires autant que possible, Vitaly s’est montré capable de porter l’estocade tour à tour sur Michael Schumacher et sur Mark Webber. “Je savais qu’il serait très important de faire attention à l’usure des pneumatiques intermédiaires,” explique le pilote Russe. “Cela dit, nous ne savions pas si la piste allait rester mouillée ou si la trajectoire allait sécher. J’ai continué à attaquer, et l’équipe m’a dit par radio que ma cadence était plutôt rapide. Donc, dans les derniers tours, j’ai pu tenter des manœuvres de dépassement et j’ai gagné des positions.

A la fin de la course, toute l’équipe a tenu à féliciter Vitaly pour ses premiers points. Parmi les membres de du Renault F1 Team particulièrement fiers, Eric Boullier : “Voir Vitaly inscrire ses premiers points aujourd’hui, avec la manière et avec ce rythme, est très satisfaisant. Il est très bon pour lui de terminer une course et de profiter de cette expérience pour les courses à venir” disait-il.

Vitaly peut se contenter de cette 7ème place, mais le résultat aurait pu être encore meilleur si la voiture de sécurité n’était intervenue à la mi-course, réduisant l’écart sur ses poursuivants à zéro. Les deux pilotes Renault ont été handicapés par ce fait de course car l’avance qu’ils avaient bâtie pendant les premiers tours a été anéantie, comme l’expliquait Alan Permane après la course : “Nous occupions les 3ème et 4ème positions avant l’entrée en piste de la deuxième voiture de sécurité. Sans cela, nous aurions terminé sur le podium.”

Dès la fin de la course, l’équipe a commencé à remballer le frêt et cela n’a pas été rendu facile par la pluie qui continuait à tomber sur Shanghai. La question, cependant, est la même pour tout le paddock ce soir : comment sera-t-il possible de rejoindre l’usine si le nuage volcanique continue de perturber le trafic aérien ? Heureusement, trois semaines séparent le Grand Prix de Chine du Grand Prix d’Espagne, ce qui laisse un peu de temps pour acheminer voitures et matériel. Le Renault F1 Team restera sûrement cloué à Shanghai pour plusieurs jours, mais il sera prêt à en découdre à Barcelone quoiqu’il arrive. On parie ?

[Communiqué du Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Mark Webber
Type d'article Actualités