Boullier - Un "boost immense" pour la carrière de Vandoorne

Pour Éric Boullier, directeur de la compétition de l'écurie McLaren, l'excellent travail réalisé par Stoffel Vandoorne lors du Grand Prix de Bahreïn, conclu à la 10e position, sera un coup d'accélérateur dans la carrière du Belge.

Boullier - Un "boost immense" pour la carrière de Vandoorne
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07, Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16, Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11 et Jenson Button, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren
Fernando Alonso, McLaren, avec Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31

Drôle d'histoire que celle de Stoffel Vandoorne qui, jeudi, était encore au Japon pour des essais en Super Formula - championnat nippon dans lequel il courra cette saison - et dimanche soir terminait le Grand Prix de Bahreïn au 10e rang, synonyme de premier point en F1 pour sa première course.

Le remplaçant de Fernando Alonso, blessé aux côtes après son accident à Melbourne, est arrivé vendredi peu avant les premiers essais libres et a connu un très bon week-end malgré une préparation réduite à son plus strict minimum. 

"Il a connu un bon week-end globalement, pour être honnête", a ainsi déclaré Éric Boullier. "Il n'a pas fait de faux pas. Il a fait du très bon travail. Faire un tel week-end est un boost important pour la confiance, c'est aussi un boost pour sa carrière. Je sais que beaucoup de gens ont un œil sur lui. Donc c'est une bonne chose pour lui. Le week-en entier s'est déroulé sans problème, il n'a rien fait de mal, c'est un boost immense."

Pour le Français, arriver tard à Sakhir n'a pas vraiment été un handicap pour Vandoorne. "Je ne sais pas, les gens continuent de dire que c'est le cas, mais je ne crois pas. Au moins, il n'a pas eu le temps d'y penser, donc ça ne met pas de mauvaise pression sur lui, et nous n'avons vraiment pas mis de pression sur lui. Il a fait un travail brillant."

"Ça s'est bien passé, et évidemment il sera meilleur s'il court encore [en Chine], ce que nous ne souhaitons pas. Mais s'il devait le faire, l'équipe est maintenant confiante dans le fait qu'il peut faire le job."

Button aurait dû être "au moins septième"

Pour Boullier, si Jenson Button n'avait pas connu un abandon précoce, il aurait terminé la course devant son équipier. "Pour être juste, nous croyons que JB aurait eu un bon résultat, au moins septième. Donc ça aurait pu être une histoire différente. Il était très heureux de l'équilibre de la voiture, nous avons pu économiser beaucoup d'essence dans les premiers tours de la course."

"Les pilotes sont contents de la voiture, ce qui est important. Donc quand l'unité de puissance et le châssis vont converger vers quelque chose d'un peu meilleur, nous serons là. Si nous pouvons nous battre pour, disons, les points déjà, c'est un progrès, et nous savons où nous pouvons [le faire] à nouveau."

Fernando Alonso, malgré son absence, était présent avec l'écurie McLaren pendant tout le week-end bahreïni. Une expérience de l'autre côté du décor qui a bénéficié à l'Espagnol selon Boullier. "C'était une bonne expérience aussi. La frustration est plus grande, mais il a aimé être là. C'est amusant parfois, il faisait de très bons commentaires à la radio. Des commentaires constructifs."

partages
commentaires
Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn

Article précédent

Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn

Article suivant

Haas vise désormais des points "à chaque course"

Haas vise désormais des points "à chaque course"
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021