Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

Ross Brawn, directeur de la F1, estime que les gestes défensifs de Fernando Alonso au Grand Prix Hongrie sont restés fair-play malgré les complaintes de Lewis Hamilton sur le pilotage de son adversaire.

Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

En passant par la voie des stands dans le premier tour du second départ pour chausser des pneus slicks, Lewis Hamilton a laissé les commandes du Grand Prix de Hongrie aux pilotes s'étant arrêtés dans le tour de formation. Reparti bon dernier, le Britannique a dû s'employer à remonter dans le classement mais, malgré cette erreur stratégique, ses chances de victoire subsistaient. Ainsi, après son troisième et dernier arrêt de la journée, le septuple Champion du monde reprenait environ trois secondes par tour aux hommes de tête.

Cependant, Hamilton a été stoppé dans son élan par Fernando Alonso, installé en quatrième position. Le pilote Alpine a réussi à tenir tête à la Mercedes pendant dix tours, aidant ainsi son coéquipier Esteban Ocon à garder son avance et à cueillir son premier succès en catégorie reine.

Lire aussi :

À plusieurs reprises, Hamilton a essayé de trouver une ouverture dans les virages 2 et 4 mais, systématiquement, Alonso fermait la porte plus ou moins gentiment. La défense du double Champion du monde a poussé le pilote Mercedes à se plaindre à la radio, cependant les commissaires n'ont pas jugé nécessaire d'ouvrir une enquête. Et le pilote espagnol a reçu un soutien de poids, celui de Ross Brawn, directeur de la F1.

"Je suis heureux que Fernando ait été élu 'Pilote du Jour', parce que je veux lui donner mon vote moi aussi", a commenté Brawn dans sa traditionnelle chronique d'après-course. "C'était une excellente performance. Ce titre devait revenir à l'un des pilotes Alpine, et cette bagarre l'a probablement fait passer d'Esteban à Fernando. Ce que l'on voit lorsque Fernando est impliqué en F1, ce sont des batailles incroyablement dures mais on sait qu'il sera toujours fair-play."

"Je sais qu'à un moment donné Lewis s'est un peu plaint de la défense musclée de Fernando, mais je ne pense pas que c'était un problème. Fernando a été dur mais juste, il a toujours laissé assez d'espace, et c'est ce qu'il faut faire. C'était une lutte remarquable et, je l'espère, un avant-goût de ce qui est à venir dans la seconde moitié de la saison."

"Un peu à la limite" pour Hamilton

Il a fallu patienter jusqu'à ce qu'Alonso commette une erreur dans le premier virage pour que Hamilton puisse dépasser son adversaire. Une fois devant, le pilote Mercedes a rapidement avalé Carlos Sainz pour prendre la troisième place sur la piste, qui est ensuite devenue la deuxième une fois la disqualification de Sebastian Vettel prononcée.

En sortant de sa monoplace, Hamilton a tenu des propos plus nuancés sur son duel avec Alonso, assurant d'un côté que cette bagarre en piste avait été "incroyable", mais estimant de l'autre qu'Alonso avait repoussé la limite de l'acceptable. "C'était vraiment, vraiment fantastique", a déclaré Hamilton. "J'aimerais que les voitures puissent se suivre de plus près et [je suis] impatient de voir comment se comporteront les voitures l'année prochaine. Espérons qu'elles supprimeront une grande partie de l'air sale."

"C'est un circuit très difficile pour doubler et pour suivre, en particulier dans le dernier secteur, mais [il y a eu] de très grosses batailles roue contre roue. C'était littéralement roue contre roue, au moins une fois. Je n'ai pas vraiment beaucoup plus à dire à ce sujet. En tant que double Champion du monde, [Alonso] est probablement l'un des pilotes les plus durs, mais [il est] juste. Je dirais qu'aujourd'hui, c'était un peu à la limite."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Article précédent

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Article suivant

Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams

Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021