Brawn : Les erreurs de Vettel ne peuvent plus être "des coïncidences"

partages
commentaires
Brawn : Les erreurs de Vettel ne peuvent plus être
Par : Fabien Gaillard
23 oct. 2018 à 07:00

Revenant sur le Grand Prix des États-Unis de Formule 1, Ross Brawn s'est penché sur le cas de Sebastian Vettel, estimant que les erreurs commises par l'Allemand étaient le signe d'un pilote "pas vraiment dans son assiette".

Alors que Lewis Hamilton disposait d'une première balle de match dans la lutte pour la conquête du titre mondial 2018, le Britannique n'a pas quitté Austin avec la couronne mondiale. Non pas que son adversaire direct ait réussi à le devancer, mais plutôt en raison d'une excellente course des deux pilotes qui ont terminé devant lui, à savoir le vainqueur Kimi Räikkönen et Max Verstappen.

Vettel a au contraire de nouveau été pris dans une série d'incidents qui ont grevé ses chances de pouvoir constituer une menace. Ainsi, après avoir été trop vite sous drapeau rouge lors des essais libres, il a été sanctionné de trois places sur la grille, alors même qu'il avait signé le second temps des qualifications, à 61 millièmes de Hamilton. Surtout, en course, et alors qu'il avait réussi une première manœuvre de dépassement propre dans la ligne droite de retour, il a commis une erreur de freinage – qui a permis à Daniel Ricciardo de lui contester à nouveau sa position – avant de toucher l'Australien et de partir en tête-à-queue en voulant réaccélérer tôt dans le virage 13.

Lire aussi :

Reparti 15e, il n'a pu remonter qu'au quatrième rang. En conséquence, le pilote au numéro 5 a perdu trois points supplémentaires face au numéro 44 et se voit désormais condamné à l'emporter à Mexico, tout en espérant un mauvais résultat de Hamilton, pour maintenir ses chances de titre.

Pour Ross Brawn, actuellement manager sportif de la F1 et ancien responsable Ferrari, la situation de Vettel est troublante : "Lors d'un week-end où Kimi a démontré que la Ferrari était une nouvelle fois vraiment rapide, le revers de la médaille est représenté par Sebastian Vettel, qui a de nouveau été enclin aux erreurs."

"Vendredi, il y en a eu une petite, quand il a échoué à ralentir suffisamment sous drapeau rouge, et il en a payé le prix avec une pénalité de trois places. Puis, en course, il est de nouveau entré en collision avec une Red Bull, cette fois celle de Ricciardo, et de nouveau Vettel s'en est mal tiré."

"C'est une nouvelle occasion manquée de réduire l'écart dans la lutte pour le titre, surtout après avoir vu ce que Räikkönen a fait avec la même voiture. Je ne veux certainement pas mettre Vettel sur le banc des accusés, mais ces incidents ne peuvent plus être vus comme des coïncidences, et ils semblent plutôt indiquer que Sebastian n'est pas vraiment dans son assiette en ce moment."

"Trouver comment aider Vettel"

Aux erreurs d'Austin peuvent s'ajouter depuis le retour de la trêve le contact avec Hamilton dans la deuxième chicane du premier tour à Monza et celui avec Verstappen dans les premiers tours du GP du Japon. Combinées à une baisse de rendement de la SF71H lors de la tournée asiatique, elles ont porté un coup rude aux espoirs de couronne mondiale de celui qui en compte quatre.

"C'est dommage, car cette année, le team de Maranello a réussi à lui donner une voiture vraiment compétitive dès le début de la saison", poursuit Brawn. "Depuis le début de l'ère hybride, Mercedes n'a jamais été confronté à une telle opposition et n'a jamais eu à pousser le développement autant que cette année. C'est grâce aux hommes et aux femmes qui travaillent chez Ferrari, y compris, bien sûr, les pilotes. Aujourd'hui, l'espoir de ramener le titre pilotes à Maranello s'amenuise et le moment est venu de faire les comptes."

"Leur plus importante tâche est de trouver comment aider Vettel à tirer le meilleur parti de son immense talent. On ne devient pas quadruple Champion du monde sans raison et Sebastian n'a assurément pas oublié comment gagner. Dans un sport aussi compliqué que la Formule 1, on atteint ses objectifs que si toutes les pièces du puzzle se mettent en place. S'il ne manque qu'une seule pièce, tout est compromis."

Article suivant
Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari

Article précédent

Mercedes a modifié ses jantes pour éviter une protestation de Ferrari

Article suivant

Les commissaires trop cléments envers Sainz à Austin ?

Les commissaires trop cléments envers Sainz à Austin ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités