Brawn est fier du respect de ses pilotes

Après la frustration rapidement évacuée de Nico Rosberg, Mercedes AMG n'a pas eu beaucoup de mal à régler le début de polémique qui aurait pu naître à l'issue du Grand Prix de Malaisie

Après la frustration rapidement évacuée de Nico Rosberg, Mercedes AMG n'a pas eu beaucoup de mal à régler le début de polémique qui aurait pu naître à l'issue du Grand Prix de Malaisie. Pour mémoire, à une dizaine de tours du drapeau à damier, Ross Brawn avait pris la décision de figer les positions de ses pilotes, alors troisième et quatrième, afin de préserver le meilleur résultat d'ensemble de Mercedes AMG depuis son retour en Formule 1. Ainsi, Lewis Hamilton est allé cueillir son premier podium avec Mercedes, tandis que Rosberg expliquait finalement à froid qu'il comprenait parfaitement le choix de son équipe. "A mon avis, la solution la moins risquée était que les pilotes conservent leurs positions", a rappelé Ross Brawn à Autosport. "Nico aurait pu passer Lewis, mais avec le programme de gestion d'essence de nos deux pilotes, il n'y avait pas d'opportunité de progresser davantage pour aller défier les voitures de tête. Une troisième et une quatrième place au final c'était un excellent résultat pour l'équipe et je n'étais pas prêt à risquer cela. Quand j'ai parlé à l'équipe après coup, j'ai utilisé la comparaison avec un homme dans le désert qui aurait trouvé un verre d'eau. Nous voulions nous assurer de ne pas en renverser une seule goutte." Si Mercedes a obtenu un si bon résultat, c'est en partie grâce à une stratégie agressive en termes de consommation de carburant. La contrainte fût de gérer cette consommation jusqu'au bout. "Les deux pilotes avaient une consommation d'essence agressive pour la course avec nos calculs pour faire la course la plus courte possible. C'est toujours un équilibre entre le temps perdu à cause de la charge en carburant et le style de conduite que les pilotes doivent adopter pour terminer la course", a expliqué Brawn. A l'issue de la course, Hamilton est allé voir son team principal pour savoir s'il avait bien fait de ne pas laisser passer Rosberg. "La conversation a eu lieu après la course, durant notre briefing avec les ingénieurs. J'ai dit au deux pilotes que j'attendais d'eux de respecter les décisions prises sur le muret des stands et d'agir dans l'intérêt de l'équipe. C'est exactement ce qu'ils ont fait dimanche et je suis très satisfait de leur maturité."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités