Brawn : La F1 devrait réduire les données disponibles pour les écuries

L'impact de la quantité de données réduite sur la qualité du Grand Prix des États-Unis mérite d'être évoqué dans la discussion sur l'avenir de la Formule 1, selon Ross Brawn.

Brawn : La F1 devrait réduire les données disponibles pour les écuries

Les essais libres du vendredi à Austin se sont tenus dans des conditions humides alors que samedi et dimanche les conditions étaient totalement sèches. La course a été parmi les plus animées de la saison. Kimi Räikkönen a battu Max Verstappen et Lewis Hamilton, les trois hommes étant sur trois stratégies différentes.

Brawn estime qu'il y a un lien entre les données réduites que les équipes ont pu retirer du vendredi et le Grand Prix intéressant. Il a indiqué que cela devrait être pris en compte dans les discussions de la F1 sur la façon d'améliorer le spectacle.

Lire aussi :

"Les trois pilotes sur le podium ont franchi la ligne dans les mêmes trois secondes. Ils avaient tous des stratégies pneumatiques différentes, par choix pour Räikkönen et Hamilton et par nécessité pour Verstappen qui a démarré de l'avant-dernière ligne de la grille. C'est inhabituel en Formule 1, où le niveau de sophistication en termes de simulation et de stratégie est si important qu'il n'y a habituellement pas cette variabilité, surtout quand ça implique trois équipes de pointe."

"C'était probablement dû au fait que personne n'a pu utiliser de pneus pour temps sec vendredi car la piste était humide pendant les trois heures d'essais. Cela veut dire que les équipes ont eu moins de données que d'habitude sur lesquelles baser leur plan pour la course et, ainsi, la marge d'erreur a augmenté. Donc, est-ce que moins de données produisent un meilleur spectacle ? C'est assurément plus incertain et donc un autre sujet de discussion au moment de chercher des moyens de rendre notre discipline encore plus exaltante, du premier au dernier tour, et c'était le cas ce dimanche à Austin."

Le format actuel de la F1 donne aux équipes trois heures de roulage le vendredi et une autre heure le samedi avant les qualifications. Brawn a déclaré que leur offrir autant d'opportunités de parfaire leurs plans rendait inévitablement les choses plus prévisibles.

Lire aussi :

"Pour utiliser une métaphore footballistique, quand deux équipes jouent parfaitement, un match nul est la conclusion logique. En Formule 1, quand les simulations ont toute fonctionné dans les moindres détails, alors elles convergent toutes vers la meilleure stratégie possible."

Quand Motorsport.com a questionné Toto Wolff, le directeur de Mercedes, sur l'impact des essais libres limités, il s'est montré d'accord sur le fait que cela avait apporté de l'imprévisibilité. Cependant, il pense que les équipes investiraient plus de temps et d'efforts dans des méthodes hors circuit pour contourner ce temps perdu si cela venait à devenir la norme.

"Je pense que vous allez juste avoir plus de simulations et d'ordinateurs qui travaillent en arrière-plan, en essayant de mettre l'accent sur la façon de régler la voiture en piste. Mais plus vous limitez le temps de piste, plus vous avez de variabilité."

partages
commentaires
McLaren ne devrait pas participer au WEC version Hypercar dès 2020

Article précédent

McLaren ne devrait pas participer au WEC version Hypercar dès 2020

Article suivant

Le programme TV du GP du Mexique

Le programme TV du GP du Mexique
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021