Brawn : Ferrari n'a pas qu'un problème de moteur

D'après Ross Brawn, les difficultés rencontrées par la Scuderia, notamment au Grand Prix de Belgique, ne sont pas liées qu'à son groupe propulseur.

Brawn : Ferrari n'a pas qu'un problème de moteur

À Spa-Francorchamps, encore plus que sur les autres circuits, Ferrari était à la peine. Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont été cantonnés aux 13e et 14e places en qualifications comme en course, victimes de la faiblesse de leur groupe propulseur sur cette piste où la puissance moteur est cruciale, tout cela sous le regard inquiet d'un Carlos Sainz qui remplacera Sebastian Vettel à Maranello l'an prochain.

Lire aussi :

"Je crois que leurs difficultés allaient au-delà du moteur et qu'ils avaient aussi des problèmes avec l'adhérence globale de la voiture", estime toutefois Sainz quant aux bolides rouges qui ont échoué à 1,2 seconde du meilleur temps de Q1, à 2,3 secondes de la pole position et à 73 secondes de la victoire. Cette analyse est corroborée par Ross Brawn, manager sportif de la F1 et ancien directeur technique de la Scuderia, dans sa dernière chronique.

"J'ai déjà été dans une situation comme celle dans laquelle s'est retrouvé Ferrari à Spa, où l'on n'arrive pas à faire marcher les pneus, la température ne vient pas et la perte de performance est impressionnante", analyse Brawn. "Peu importe ce que disent les gens sur le déficit qu'ils pourraient avoir avec le moteur à la suite des clarifications techniques, on ne perd pas 1,3 seconde au tour d'une année sur l'autre avec ce seul indicateur."

"Ils n'arrivaient simplement pas à mettre les pneus dans la fenêtre. Le fait qu'il fasse plus froid à Spa n'a pas aidé non plus. Quand ça se produit, la performance chute et est horrible. S'ils parviennent à refaire marcher les pneus comme il faut, je pense que la performance reviendra d'un coup. Ils ne joueront toujours pas la victoire, mais cela deviendra plus respectable."

Renault face à un "casse-tête"

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, Alex Albon, Red Bull Racing RB16, et Esteban Ocon, Renault F1 Team R.S.20

Brawn est également revenu sur l'excellente performance de Renault : Daniel Ricciardo et Esteban Ocon ont conclu le Grand Prix de Belgique aux quatrième et cinquième rangs, l'Australien ayant réalisé le meilleur tour en course à la régulière, même si Lewis Hamilton gérait ses pneus en fin d'épreuve. Voilà qui contraste fortement avec une course vierge de tout point à Barcelone, où la R.S.20 n'avait pas le rythme nécessaire.

"C'est un excellent résultat pour Renault", écrit Brawn. "Daniel Ricciardo a été particulièrement impressionnant, l'Australien ayant eu un rythme brillant des essais du vendredi à la course en passant par les qualifications. Sa rapidité à la fin du Grand Prix était éblouissante : il a signé le meilleur tour, et cela va faire des merveilles pour sa confiance et celle de l'équipe."

Lire aussi :

"Le casse-tête auquel Renault fait face, c'est l'irrégularité de ses performances. La voiture avait l'air très compétitive ce week-end, et pourtant, lors de la course précédente à Barcelone, elle n'était pas très bonne. C'est leur challenge. Ils ont besoin de constance pour être véritablement dans la bataille. C'est l'étape suivante pour eux. Mais n'enlevons rien à ce qu'ils ont fait ce week-end, c'était une performance très marquante."

Renault a marqué 43 points aux Grands Prix de Grande-Bretagne et de Belgique mais seulement 16 lors des cinq autres. Le Losange est sixième du championnat des constructeurs à neuf petites longueurs de la troisième place.

partages
commentaires

Voir aussi :

Maigre récolte pour Racing Point, qui s'interroge avant Monza

Article précédent

Maigre récolte pour Racing Point, qui s'interroge avant Monza

Article suivant

Affaire du moteur Ferrari : l'amertume de Red Bull et Mercedes

Affaire du moteur Ferrari : l'amertume de Red Bull et Mercedes
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021