Il y a 11 ans : l'arrivée remarquée de Brawn GP en F1

Après le retrait de Honda, et à la suite de deux saisons médiocres du constructeur, personne n'attendait une équipe Brawn GP qui a impressionné lors du Grand Prix d'Australie 2009.

L'aventure Honda en F1 durant les années 2000 fut de courte durée, et couronnée d'un seul succès sur trois saisons, lors desquelles le duo composé de Jenson Button et Rubens Barrichello n'a pu amasser que quatre podiums. Après les années BAR, on attendait mieux du manufacturier japonais, qui a surtout marqué la F1 par son initiative "écologique", arborant deux saisons de suite une livrée sans sponsors, mais n'a pas brillé par ses performances.

Lire aussi :

Frappé de plein fouet par la crise, Honda a décidé fin 2008 de mettre un terme à son programme en F1, comme le feront un an plus tard BMW et Toyota. Alors directeur de l'équipe, Ross Brawn décide de sauver la structure de Brackley, persuadé du potentiel de celle-ci et de la monoplace adaptée au nouveau règlement prévu en 2009, et sur laquelle il travaille depuis 2007. Après un hiver difficile mais prometteur, Brawn GP s'aligne en favori à Melbourne et concrétise avec la pole position et le doublé en course. Retour sur cette histoire hors du commun et éphémère, mais couronnée de succès.

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Départ : Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001, mène

Départ : Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001, mène
1/7

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jenson Button, Brawn BGP 001

Jenson Button, Brawn BGP 001
2/7

Photo de: Sutton Motorsport Images

Accidents pour Robert Kubica, BMW Sauber F1.09, et Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5 Renault

Accidents pour Robert Kubica, BMW Sauber F1.09, et Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5 Renault
3/7

Photo de: Scott Wensley

Le peloton sous Safety Car

Le peloton sous Safety Car
4/7

Photo de: Edd Hartley / Motorsport Images

Drapeau à damier pour Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001

Drapeau à damier pour Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001
5/7

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le vainqueur Jenson Button, Brawn Grand Prix dans le parc fermé

Le vainqueur Jenson Button, Brawn Grand Prix dans le parc fermé
6/7

Photo de: Sutton Motorsport Images

Podium : le second Rubens Barrichello, Brawn GP, Ross Brawn, Brawn GP Team Principal, le vainqueur Jenson Button, Brawn GP, et le troisième Jarno Trulli, Toyota

Podium : le second Rubens Barrichello, Brawn GP, Ross Brawn, Brawn GP Team Principal, le vainqueur Jenson Button, Brawn GP, et le troisième Jarno Trulli, Toyota
7/7

Photo de: Sutton Motorsport Images

partages
commentaires
Retours manqués : ce qu'Alonso devra garder en tête s'il revient

Article précédent

Retours manqués : ce qu'Alonso devra garder en tête s'il revient

Article suivant

Sainz comprend l'exagération des rivalités dans Drive to Survive

Sainz comprend l'exagération des rivalités dans Drive to Survive
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021