Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
54 jours
09 mai
Prochain événement dans
60 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
99 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
207 jours
10 oct.
Course dans
217 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
232 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
239 jours
07 nov.
Course dans
246 jours

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Les dirigeants de la F1 et de la FIA ont recadré Lewis Hamilton après sa vive réaction consécutive au Grand Prix de Russie.

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Pénalisé de deux fois cinq secondes en raison d'essais de départs réalisés dans une zone non prévue à cet effet, Lewis Hamilton a dû se contenter de la troisième place à Sotchi dimanche dernier. Aussitôt après la course, il s'est étonné de cette sanction en laissant entendre qu'il était victime d'injustice : "Il fallait s'y attendre. Ils essaient de m'arrêter, n'est-ce pas ? C'est évident." De longues minutes plus tard, avec un peu plus de détachement, le sextuple Champion du monde a poursuivi sur ce terrain. Tout en admettant qu'il ne se sentait pas directement visé, il a fait part de son sentiment devant des règles qui changent trop souvent "de manière à ce que la course reste passionnante".

Lire aussi :

Les commissaires ont pourtant sanctionné une faute caractérisée de la part de Lewis Hamilton et Mercedes, soulignant par ailleurs la responsabilité partagée entre le pilote et l'équipe puisque les deux points de pénalité sur la licence ont été transformés en amende pour l'écurie. Directeur de l'ingénierie piste, Andrew Shovlin a lui-même confié qu'il s'attendait à être dans le viseur des commissaires après avoir pris conscience de l'endroit où Hamilton avait effectué ses simulations de départ, tandis que le directeur de course Michael Masi a répondu point par point aux questions pour clore le dossier.

Les insinuations de Lewis Hamilton devant la supposée volonté qu'il y aurait de stopper une domination – qu'il s'agisse de la sienne ou de celle d'un autre – ont suscité la réponse de Ross Brawn. Le patron sportif de la Formule 1 a adopté une posture de sagesse, manifestant empathie et compréhension tout en appelant le Britannique à se remettre en question.

"Lewis a eu de la malchance lors des derniers Grands Prix, avec des pénalités à Monza et Sotchi", a-t-il admis. "Personnellement, je panserais mes plaies et je réfléchirais à la manière dont je pourrais éviter de tels incidents à l'avenir. Je sais que c'est ce que l'équipe va faire. Je connais beaucoup de gens depuis mon passage là-bas, et ils reconnaîtront qu'ils ont fait des erreurs. La malchance et les erreurs, ça arrive. Ce qui compte, c'est la manière dont on y répond. C'est facile de penser que le monde est contre vous, mais il y a presque toujours quelque chose que vous auriez pu faire différemment et dont on peut tirer les leçons."

Michael Masi réfute lui aussi toute idée d'un traitement différent qui serait infligé à Lewis Hamilton ou à Mercedes, au prétexte que tous les deux dominent le championnat. Il saisit également l'occasion de rappeler encore que la direction de course ne vit pas dans une prison dorée et que les échanges sont possibles.

"De mon point de vue, c'est très simple", réagit le directeur de course. "Si Lewis veut soulever quelque chose, comme je le lui ai dit auparavant ainsi qu'à tous les autres pilotes à plusieurs reprises, la porte est toujours ouverte et je suis plus qu'heureux d'en discuter. Mais je crois que du point de vue de la FIA, nous sommes ici en tant que législateur, pour gérer les règlements. Nous avons des commissaires qui sont indépendants pour les juger. Il y a eu une infraction, et peu importe que ce soit Lewis ou n'importe lequel des 19 autres pilotes, s'il y a eu une infraction à la réglementation, ils l'examinent sur le fond. Au-delà de ça, je dirais qu'il faut juger de manière équitable et juste selon les circonstances, et prendre en compte tous les éléments clés."

partages
commentaires
Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Article précédent

Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Article suivant

Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes

Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021