Brawn s'attend à des problèmes de fiabilité en 2014

Comme Adrian Newey, Ross Brawn se montre inquiet concernant les importantes nouveautés techniques qui viendront apporter du sel à la saison 2014

Comme Adrian Newey, Ross Brawn se montre inquiet concernant les importantes nouveautés techniques qui viendront apporter du sel à la saison 2014. Avec une règlementation moteur complètement revue et l’arrivée du système ERS, récupérateur d’énergie couplé aux blocs propulseurs, Brawn pense que la F1 va revivre certains problèmes de fiabilité connus dans le passé et que l’on ne voit plus depuis quelques années.

La fiabilité en Formule 1 a atteint des niveaux inégalés ces dernières saisons, rares étant désormais les abandons liés à des problèmes techniques. Encore plus que par le passé, la régularité des équipes et des pilotes prend de l’importance par rapport au résultat brut d’une victoire. Brawn n’y va pas par quatre chemins pour avertir de ce que pourraient rencontrer les équipes et les fans le dimanche après-midi :

On va revenir à une époque datant d'il y a 20 ans”, estime ainsi Brawn dans Auto Motor und Sport. “La technologie est si complexe que je m’attends à beaucoup de défaillances. Il y aura donc un nouvel élément de surprise”, prévoit-il.

L’incertitude de voir l’arrivée pendant comme une Epée de Damoclès au-dessus de la tête des pilotes n’existe plus que très peu de nos jours. A compter de 2014, les équipes ne seront par ailleurs autorisée à utiliser que 5 moteurs par saison et par voiture, au lieu de 8 actuellement.

Les défaillances ne concerneront pas que les moteurs, mais aussi les composants individuels”, prévient Brawn. Un changement de turbo ou de batterie provoquera ainsi immanquablement une pénalité de places sur la grille l’an prochain, une fois l’allocation initiale consommée !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Adrian Newey
Type d'article Actualités