Brendon Hartley attend des opportunités

Le Néo-Zélandais Brendon Hartley a eu une trajectoire atypique dans les formules de promotion

Le Néo-Zélandais Brendon Hartley a eu une trajectoire atypique dans les formules de promotion.

Il a en effet grimpé les divers échelons grâce au soutien de Red Bull, mais tandis qu'il était en difficulté en Formule Renault 3.5 en 2010, la firme autrichienne l'a retiré de son programme de jeunes pilotes.

Si que ses chances d'accéder un jour à la Formule 1 semblaient alors très faibles, Hartley a persévéré en FR3.5 en 2011, finissant septième du championnat, et est devenu pilote du simulateur de Mercedes.

Un travail qu'il occupe donc depuis plus d'un an, et qui vient d'être récompensé par une journée d'essais privés à Magny-Cours. Hartley espère donc que ce rookie day sera un tremplin pour sa carrière, plus de quatre ans après avoir piloté une Red Bull pour la première fois.

“J'espère que je vais pouvoir continuer mon travail avec Mercedes,” a déclaré le pilote néo-zélandais à Autosport. “Je ne sais pas ce que je vais faire l'an prochain, mais je ne m'engage nulle part, et j'attends d'avoir la bonne opoprtunité.”

S'il est possible qu'un baquet se libère chez Mercedes l'an prochain, il semble toutefois peu probable que Hartley soit le premier sur la liste des candidats.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Brendon Hartley
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités