Alonso est "prêt à revenir" en F1, selon Briatore

Fernando Alonso s'est "désintoxiqué" en passant une année loin de la Formule 1 et est tout à fait prêt à revenir en 2021, selon son manager Flavio Briatore.

Alonso est "prêt à revenir" en F1, selon Briatore
Charger le lecteur audio

L'hypothèse d'un retour de Fernando Alonso en Formule 1 semble avoir pris plus de consistance depuis l'annonce du départ de Daniel Ricciardo de Renault, laissant donc vacant un baquet au sein d'une structure que l'Espagnol connaît bien. Bien que la situation du constructeur français ne soit pas clarifiée pour l'avenir, il semble en tout cas clair que si le feu vert était donné au maintien du programme, c'est vers un pilote de gros calibre que le Losange se tournerait.

Alonso serait évidemment une prise de choix, étant le symbole de la réussite de Renault puisqu'il a participé aux deux doublés de la marque en 2005 et 2006. L'équipe est également le meilleur espoir d'un retour au premier plan plan puisque les places au sein des écuries de pointe paraissent inatteignables.

Lire aussi :

S'exprimant pour la Gazzetta dello Sport concernant la possibilité d'un retour du double Champion du monde à Enstone, Flavio Briatore, qui l'a dirigé chez Renault de 2002 à 2006 puis de 2008 à 2009, a déclaré : "Fernando est motivé. Une année en dehors de la Formule 1 lui a fait du bien. Il s'est désintoxiqué et je le trouve plus serein et prêt à revenir."

Concernant le changement au sein de la Scuderia Ferrari, Briatore estime que l'écurie devait prendre une décision compliquée au sujet de Sebastian Vettel car Charles Leclerc a prouvé être plus rapide que prévu. "En F1, il s'agit toujours d'avoir la recette gagnante. Vous devez avoir un pilote qui se concentre sur le Championnat du monde et l'autre qui collecte de gros points, en les arrachant à ses rivaux."

"Vettel a payé pour le fait qu'un garçon très rapide est arrivé dans l'équipe. Cela l'a surpris, lui et l'équipe, comme ce fut le cas chez McLaren avec [Lewis] Hamilton [en 2007]. Deux pilotes au même niveau dans une équipe finissent par risquer de voler des points l'un à l'autre."

Lire aussi :

Briatore estime que le choix de Carlos Sainz par la Scuderia est la preuve que la structure se concentre derrière Leclerc. "C'est un bon pilote, et il a eu un bon championnat en 2019 si l'on prend en compte la voiture qu'il avait à disposition. La situation me semble claire : Ferrari parie tout sur Leclerc et c'est bien car, comme j'ai eu l'occasion de le dire l'année dernière, c'est une future star."

"Des similitudes avec Alonso et Schumacher ? On voit tout de suite les bons pilotes. Je me souviens bien des chiffres de Michael, même s'il était encore très jeune, avec Benetton. Il y avait aussi les appels de Giancarlo Minardi pour me parler du jeune Alonso. On comprend tout de suite si quelqu'un est spécial, et Charles l'est."

Avec Jonathan Noble et Roberto Chinchero 

partages
commentaires
Malgré la rumeur Vettel, Stroll sera bien chez Aston Martin en 2021
Article précédent

Malgré la rumeur Vettel, Stroll sera bien chez Aston Martin en 2021

Article suivant

Wolff "très fier" que la saison 2020 de F1 démarre en Autriche

Wolff "très fier" que la saison 2020 de F1 démarre en Autriche
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021