Briatore : "Fernando ne peut rien faire sans voiture compétitive"

Pour son arrivée sur les canaux Britanniques en tant que spécialiste F1, la chaîne Sky Sports frappe aux portes de nombreux intervenants ayant le bon mot facile pour s’assurer un lancement opportun

Pour son arrivée sur les canaux Britanniques en tant que spécialiste F1, la chaîne Sky Sports frappe aux portes de nombreux intervenants ayant le bon mot facile pour s’assurer un lancement opportun. Le dernier en date à avoir répondu aux questions du média d’Outre-Manche est Flavio Briatore.

Du spectacle, il n'y en a que quand il pleut”, a ainsi jugé l’Italien, pas impressionné par le DRS et le KERS. “Si l’on prenait des GP2 et que l'on mettait six champions du monde au volant cela serait plus attractif”, a-t-il ajouté.

Briatore a également mis en lumière une évidence du sport qui ne lui plaît guère : la F1 est un sport d’ingénieurs.

Aujourd'hui, les voitures sont fabriquées sur la base des informations recueillies en soufflerie, les ingénieurs ne vont même plus au circuit, les équipes dépensent 200 millions d'euros pour répliquer les circuits”.

Las de voir son protégé Fernando Alonso ne pas récolter les lauriers avec Ferrari, Briatore se prépare à une nouvelle saison placée sous la domination de l’autre Taureau Rouge, celui de Red Bull Racing.

L'année dernière, le Championnat était terminé après la première course, et ce sera pareil cette année ; McLaren est à deux dixièmes de Red Bull et Mercedes à trois, et Ferrari et Lotus à quatre à sept. Deux dixièmes c'est comme si vous preniez 2-0 en football. En F1, Lionel Messi, c'est Fernando Alonso, mais si sa voiture n'est pas compétitive il ne peut rien faire”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités