Bridgestone s'interroge sur les pneus pluie uniques

A la demande des écuries, Bridgestone travaille depuis plusieurs mois sur la création d'une spécification unique de pneumatiques pluie, qui permettrait de compenser le trop grand écart qui sépare les gommes intermédiaires des extrêmes

A la demande des écuries, Bridgestone travaille depuis plusieurs mois sur la création d'une spécification unique de pneumatiques pluie, qui permettrait de compenser le trop grand écart qui sépare les gommes intermédiaires des extrêmes.

Hirohide Hamashima, responsable du développement des pneumatiques chez Bridgestone, a toutefois expliqué que le manufacturier japonais préfèrerait conserver deux types spécifications, et ce afin d'offrir une meilleure sécurité aux pilotes. Sans compter que les écuries ne sont plus très favorables aux pneumatiques uniques.

"Nous préférons avoir deux types de pneus pluie. Mais comme vous le savez, si nous développons une seule spécification de pneus pluie c'est que les équipes nous l'ont demandé. Mais maintenant ils ont changé d'avis. Ils refusent de n'avoir qu'un seul type de pneus pluie."

"Ils ont demandé ça l'année dernière, après le Nurburgring, quand quelqu'un a utilisé des standard et des extrêmes. Force India a mené la course après un drapeau rouge (NDLR : C'était Markus Winkelhock au volant d'une Spyker F1). C'est peut-être la raison, je suppose."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Markus Winkelhock
Équipes Force India
Type d'article Actualités