Brivio pourrait quitter le MotoGP et Suzuki pour Alpine et la F1

Davide Brivio, qui a mené Suzuki au titre mondial en MotoGP l'an dernier, pourrait rejoindre l'écurie Alpine en Formule 1.

Brivio pourrait quitter le MotoGP et Suzuki pour Alpine et la F1

Davide Brivio est un personnage énormément respecté en MotoGP, où ses récents succès avec Suzuki ont fait suite à plusieurs titres mondiaux décrochés avec Yamaha. Si aucune confirmation officielle n'est intervenue concernant son éventuel départ de chez Suzuki, des sources ont indiqué que le voir rejoindre la direction d'Alpine était une option existante.

Les rumeurs s'amplifient autour d'une réorganisation du management d'Alpine, où Cyril Abiteboul pourrait évoluer vers un rôle supérieur au sein de la direction de la marque. Cela ouvrirait la porte à Marcin Budkowski pour devenir directeur de l'écurie, et à Davide Brivio pour endosser un rôle de directeur général supervisant plus largement les opérations. Contacté par Motorsport.com, Renault a refusé de faire le moindre commentaire sur la question alors que se prépare le changement d'identité de son écurie de Formule 1.

Lire aussi :

Alpine F1 Team fait l'objet d'une forte attention de la part de Luca de Meo, PDG du groupe Renault, avec le désir de relancer le constructeur français. Cyril Abiteboul a été chargé d'échafauder un plan précis pour Alpine et, lorsqu'il évoquait l'avenir l'an dernier, il avait indiqué n'avoir aucune garantie de rester à la tête de l'équipe au-delà de 2020. "C'est une mission que j'ai débutée", confiait-il. "Une partie de cette mission sera évidemment de faire des propositions pour la structure, que je ne veux absolument pas commenter ici et maintenant. Ce que je peux vous dire, c'est que je reste dans le contexte de cette mission jusqu'à la fin de l'année [2020], pleinement investi dans mon rôle de directeur d'équipe."

Luca de Meo avait quant à lui insisté sur le fait que la personne qui serait en charge d'Alpine au sein du groupe Renault devrait pouvoir s'y consacrer intégralement. "Nous devons simplifier la chaîne de commande", expliquait-il en marge du Grand Prix d'Italie en septembre dernier. "Nous devons avoir des responsabilités pour les différentes parties. C'est une chose de développer un réseau de distributeurs, c'en est une autre de diriger une écurie de Formule 1, donc il faut quelqu'un qui gère tout ça. Mais croyez-nous, nous pouvons organiser ça. Nous le faisons avec d'autres marques, et Cyril fait partie de l'histoire, il en fait grandement partie."

L'arrivée de Davide Brivio en F1 serait une surprise, mais l'Italien a déjà une histoire commune avec Luca de Meo puisqu'ils ont travaillé ensemble à la tête de Yamaha en MotoGP. Brivio était le team manager de l'équipe japonaise à l'époque où elle était sponsorisée par Fiat, de 2007 à 2010. De Meo était quant à lui le directeur marketing de la marque italienne.

Brivio a débuté sa carrière avec Yamaha en World Superbike en 1990. Il est resté au sein du constructeur japonais lors de son arrivée en MotoGP en 2002 et a joué un rôle essentiel pour recruter Valentino Rossi en 2004. Il en est resté le team manager jusqu'en 2010. En 2013, Brivio a décidé de reprendre un rôle plus important dans une équipe et a pris la direction de Suzuki, qui préparait son retour en MotoGP. Il a aidé l'équipe à conquérir sa première victoire en 2016, à la faire progresser, et à décrocher en 2020 le titre mondial avec Joan Mir.

partages
commentaires
Dovizioso n'est pas prêt à courir au coup par coup

Article précédent

Dovizioso n'est pas prêt à courir au coup par coup

Article suivant

Suzuki officialise le départ de Davide Brivio

Suzuki officialise le départ de Davide Brivio
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , MotoGP
Équipes Team Suzuki MotoGP , Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021