Brown : Après deux GP, il y avait des doutes sur Leclerc

partages
commentaires
Brown : Après deux GP, il y avait des doutes sur Leclerc
Par :
21 janv. 2019 à 09:35

Le PDG de McLaren Racing, Zak Brown, estime que la F1 peut parfois être "très cruelle" et juger hâtivement des pilotes avant même qu'ils aient pu faire leurs preuves.

Lando Norris sera l'un des trois rookies à prendre part à la saison 2019 de F1. Sous les couleurs de McLaren, le Britannique sera, comme George Russell chez Williams et Alexander Albon chez Toro Rosso, un des nombreux représentants de l'école GP2/F2 à arpenter la grille.

Lire aussi :

L'un des derniers en date a été Charles Leclerc. Placé chez Sauber par Ferrari suite à son titre dans la formule de promotion en 2017, dans le cadre du lien entre les deux constructeurs et de son appartenance au programme des jeunes pilotes de la Scuderia, le Monégasque a connu un début de saison relativement difficile mais s'est vite mis dans le rythme avant de terminer la saison en trombe, alors qu'il était nommé titulaire 2019 de la structure de Maranello en septembre.

Et justement, au moment d'aborder le cas de Norris, qui sera forcément attendu au tournant de la F1, Zak Brown fait un parallèle avec Leclerc. "Je pense que la Formule 1 peut être un environnement très cruel. Si vous prenez Leclerc, je me souviens qu'il y avait des commentaires après les deux ou trois premières courses [de 2018] quant à savoir s'il devait être en Formule 1. Et maintenant il pilote pour Ferrari. Donc je pense que ce que nous devons faire, c'est gérer les attentes, ne pas juger après trois courses, ce que nous, en tant que discipline, sommes toujours prompts à faire."

Ne pas reproduire les erreurs commises avec Vandoorne

Un environnement très cruel, comme Stoffel Vandoorne en a fait l'amère expérience. Le Belge, considéré comme un immense espoir de la discipline au moment de son arrivée comme titulaire chez McLaren, s'est en fait retrouvé embarqué dans une galère dans le sillage des difficultés de la structure britannique avec Honda en 2017 puis avec son châssis en 2018. Il a finalement été remercié en fin d'année passée, après avoir notamment encaissé un incroyable 21 à 0 en qualifications face à Alonso, lui-même sur le départ.

Lire aussi :

Si Brown estime être "en partie responsable" des difficultés rencontrées par Vandoorne, il veut tout faire pour que les erreurs ne soient pas être reproduites avec Norris. "Nous savons que quelqu'un comme Stoffel est un pilote de course extrêmement rapide, et pour une raison quelconque, ça n'a pas fonctionné."

"Nous ne voulons pas reproduire [les cas] où nous avons pu nous tromper ou contribuer à ce manque de succès. L'une des choses que nous avons reconnues, c'est que je pense que nous avons besoin de quelques compétiteurs supplémentaires dans la famille McLaren." 

"Un des rôles premiers de Gil [de Ferran] est de s'assurer que tout le monde soit soudé, y compris le pilote. Donc il va passer du temps avec Lando et Carlos pour s'assurer de leur donner le meilleur environnement dans lequel travailler."

Article suivant
L'objectif de Verstappen à 30 ans ? Être quadruple Champion du monde !

Article précédent

L'objectif de Verstappen à 30 ans ? Être quadruple Champion du monde !

Article suivant

Vers des F1 2019 à l'empattement plus long

Vers des F1 2019 à l'empattement plus long
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc , Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard