Brown : La F1 peut survivre sans Ferrari

Alors que Ferrari a laissé entendre qu'il pourrait faire le choix, si le plafond budgétaire était encore abaissé, de s'orienter vers d'autres disciplines, sans pour autant menacer frontalement de quitter la F1, Zak Brown estime qu'un départ de la Scuderia ne tuerait de toute façon pas le championnat.

La menace d'un départ de la Formule 1 revient régulièrement dans les périodes où Ferrari se trouve dans l'opposition à des changements réglementaires qui pourraient avoir un impact important sur le championnat. Si la Scuderia a consenti, selon ses propres mots, à des efforts pour permettre la mise en place de la révolution réglementaire qui était initialement prévue pour 2021, avec entre autres l'instauration d'un plafond de dépenses fixé à 175 millions de dollars (ou 153 millions d'euros) puis abaissé à 150 millions en raison de la crise liée à la pandémie de COVID-19, l'orientation des discussions est désormais un facteur de blocage.

Mattia Binotto a ainsi déclaré ce jeudi dans les colonnes du Guardian que Ferrari ne souhaitait pas une nouvelle diminution de ce plafond car il est hors de question pour Maranello de se séparer de ses salariés. Si d'aucuns ont cru que la Scuderia menaçait de nouveau de quitter la F1 en indiquant qu'elle pourrait "déployer son ADN de la compétition" en dehors du championnat, il s'agissait en réalité d'évoquer la possibilité de s'inscrire dans d'autres championnats, supposément l'IndyCar et/ou le WEC, pour y faire travailler les employés ne pouvant rester en Formule 1.

Lire aussi :

Est-ce là encore une façon de menacer la F1 en suggérant que Ferrari pourrait venir renforcer de façon spectaculaire certaines des compétitions "rivales" ? Quoi qu'il en soit, pour Zak Brown, PDG de McLaren, même si la menace était plus radicale de la part de la firme italienne, la Formule 1 a de plus gros problèmes à régler. "Je détesterais les voir quitter la discipline", a-t-il expliqué pour une sélection de médias, dont Motorsport.com. "Je détesterais voir quiconque quitter la discipline, donc ce n'est clairement pas quelque chose que nous aimerions voir se produire."

"Cependant, je pense que le championnat peut survivre avec 18 voitures sur la grille. Et je crois qu'il y a d'autres constructeurs d'unités de puissance qui pourraient couvrir les deux écuries [clientes] qu'ils motorisent actuellement. D'un autre côté, je pense que si nous nous retrouvons avec un plafond budgétaire trop élevé et que cela finit par décourager ceux qui mettent la main à la poche en investissant dans la F1, je ne pense pas que la discipline puisse survivre avec 14 voitures sur la grille."

"Je pense que 16 c'est juste assez, [et] qu'avec 18 c'est possible. Je pense donc qu'elle pourrait survivre sans eux, mais je préfère vraiment qu'ils restent dans le sport. Je pense que le sport est bien mieux avec eux que sans eux."

partages
commentaires
Leclerc : Rouler sur des circuits en sens inverse serait "très cool"
Article précédent

Leclerc : Rouler sur des circuits en sens inverse serait "très cool"

Article suivant

Les 19 F1 pilotées par Michele Alboreto

Les 19 F1 pilotées par Michele Alboreto
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021