Brown - "Il faut rapprocher les fans de la Formule 1"

Grand manitou du sponsoring et du marketing, directeur général de McLaren et président de Motorsport Network, Zak Brown estime que la Formule 1 doit mieux faire pour attirer les fans.

Alors que la vente de la F1 à Liberty Media est actée, la question se pose de savoir ce que le groupe américain de divertissement va changer pour rendre la discipline reine plus attractive pour le grand public, qui a tendance à bouder de plus en plus les Grands Prix et leur diffusion.

Une situation qui, évidemment, n’est pas sans alimenter le cercle vicieux sur le plan financier, les petites structures, de moins en moins financées par les sponsors qui se désintéressent eux aussi de ce sport, se trouvant souvent et de façon continue en difficulté économique, ce qui a une influence sur leurs résultats et donc leurs primes, et ainsi de suite.

Pour Zak Brown, la Formule 1 ne fait pas assez pour susciter l'intérêt du grand public, et notamment dans les villes qui accueillent les Grands Prix. Ainsi, pour NBC, il explique : "Il faut rapprocher les fans de la F1, que ce soit physiquement ou à travers le numérique, que ce soit direct, à travers d’autres canaux médiatiques ou les deux."

"Je pense que nous avons besoin de faire savoir que nous arrivons en ville plus tôt. Je suis arrivé lors de certains Grands Prix le jeudi, j'ai atterri à l’aéroport et on ne sait pas qu'il va y avoir une course."

Comme d’autres avant lui, il cite le Super Bowl, la finale du championnat NFL, en exemple : "On arrive […] pour le Super Bowl, à partir du moment où la porte est ouverte, on sait que le Super Bowl est en ville. Je pense que le marketing doit commencer au niveau d’une ville, peut-être en ayant les pilotes là-bas un petit peu plus tôt, que les médias soient actifs plus tôt. Et ensuite avoir quelques événements."

"Je pense que l’engagement des fans ne doit pas seulement se faire au circuit. Ça peut être pendant la semaine dans les centres-villes, etc. Donc je pense que nous devons faire un meilleur travail sur le marketing de l’événement."

Le format des week-ends

Quand il lui est demandé si le format des week-ends pourrait être un levier pour rendre la discipline plus attrayante, notamment en réduisant la durée des courses souvent critiquée, il répond : "Qu’une heure et demie ou qu’une demi-heure soit trop long ou trop court, ça dépend de la qualité de la course. Si c’est une super course, une heure et demie ce n’est rien. Si c’est une course ennuyeuse, 30 minutes c’est ennuyeux."

"Je suis OK concernant le format. Je suis évidemment ouvert aux suggestions. Je pense que si l’on regarde d’autres sports, ils ont fait des modifications […] pour être plus attrayants par rapport à la façon dont les gens regardent la F1. Je pense que cela doit être examiné mais je ne suis pas convaincu que le format du week-end soit très mauvais."

L'impact de Liberty

Même si, ces deux dernières années, des progrès ont été faits pour développer la présence de la Formule 1 sur des canaux numériques, comme Youtube ou Twitter, il s’agit d’un domaine encore peu exploré par la discipline pour essayer d’attirer ou de fidéliser le public, qui utilise de plus en plus ces moyens comme lien avec le sport et sa diffusion (que cette dernière ait lieu sur des supports légaux ou non). Et c’est là que Zak Brown attend Liberty Media.

"Ensuite, il y a le digital […] et son environnement rapide, où ce qui a marché aujourd’hui peut ne pas fonctionner demain. Étant donné que Liberty possède un background centré sur les médias – en particulier Chase [Carey, le président de la F1] , j’ai de hautes attentes concernant les grandes choses qu'ils vont faire dans l’espace médiatique, qui est, au final, la façon d’atteindre le plus grand public possible."

Concernant, enfin, l’influence qu’il pourra lui-même avoir sur le développement de la Formule 1 à l’avenir, il explique que sa présence dans le Groupe Stratégique, par le biais de son poste chez McLaren, sera un moyen d’exprimer sa vision des choses au sein même du processus législatif du championnat.

"Avec un peu de chance, dorénavant, je vais avoir une voix plus importante […] mais il s’agira juste d’être assis à la table et de partager mes opinions. Je pense, qu’il s’agisse de McLaren ou de Formule 1, qu'on peut toujours améliorer le business et donc je vais pousser dans les domaines où je pense que ce sera mieux pour nous tous."

"Je suis super enthousiaste à ce sujet, je pense que la Formule 1 a des tonnes d’opportunités de développement et je veux y contribuer personnellement et professionnellement."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags liberty media, zak brown