Brundle est inquiet pour les courses européennes

La saison 2013 ne comprend que sept Grand Prix sur le sol européen, une première depuis les années 1960, et d'après Martin Brundle, cette tendance pourrait bien s'aggraver d'ici quelques années

La saison 2013 ne comprend que sept Grand Prix sur le sol européen, une première depuis les années 1960, et d'après Martin Brundle, cette tendance pourrait bien s'aggraver d'ici quelques années.

L'ancien pilote de F1 s'attend également à un calendrier de plus en plus chargé, bien que plusieurs acteurs du Formula One Circus se soient déjà opposés à l'augmentation du nombre de courses.

Je pense que le calendrier va s'accroître d'ici 2014”, estime Brundle. “Quelles courses sont menacées en Europe pour l'instant ? Au très court-terme, je ne vois honnêtement pas ce nombre changer. Si on regarde des courses comme la Corée, on se pose plus de questions pour elles que pour, disons, Spa ou Silverstone”.

En revanche, si on parle d'ici cinq ans, je suis très inquiet pour les courses européennes : je pense qu'il n'en restera que quatre ou cinq”, conclut le consultant pour Sky Sports F1 avec inquiétude.

L'an dernier, Sebastian Vettel est devenu le premier pilote à remporter le Championnat du Monde de Formule 1 sans s'imposer en Europe : un symbole de la situation actuelle.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Brundle , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités