Buemi admiratif de Senna, Federer et Jobs

Pilote de réserve Red Bull Racing, Sébastien Buemi ne chôme pas, entre les sessions dans le simulateur, le (victorieux) programme d'endurance de Toyota en LMP1 et son rôle de consultant pour la télévision suisse

Buemi admiratif de Senna, Federer et Jobs

Pilote de réserve Red Bull Racing, Sébastien Buemi ne chôme pas, entre les sessions dans le simulateur, le (victorieux) programme d'endurance de Toyota en LMP1 et son rôle de consultant pour la télévision suisse. Seb' parle de son style de vie et de ses sources d'inspiration entre les courses.

Comment vous relaxez-vous en dehors de la F1? Quelle serait la journée parfaite?

Quand je ne suis pas en F1 pour une longue période, comme lors des courses précédentes, alors j'aime juste passer du temps avec mes amis et ma famille. Si ce n'est pas le cas, j'aime m'entraîner à la maison, où il n'y a pas autant de pression et de calendriers serrés. Il faut tellement s'entraîner pour ce job que vous avez vraiment besoin d'aimer cela. Et plus vous en faites, plus vous vous aimez en faire.

Y a-t-il un aspect de l'entraînement que vous affectionnez particulièrement? Beaucoup de pilotes sont passionnés de cyclisme.

Certains pilotes donnent tout dans une seule direction, mais moi, j'aime faire des choses variées. Vous devez vous stimuler vous-même en faisant des choses un peu différentes tout le temps. Il faut être stimulé mentalement pour être meilleur à chaque fois et toujours apprendre de nouvelles choses.

Que feriez-vous si vous ne pouviez pas travailler comme vous le faites maintenant?

C'est très difficile. Peut-être un autre sport. J'aime la compétition, donc peut-être le tennis. Mais je ne sais pas. C'était tellement clair pour moi quand j'avais 4 ans que c'était ce que je voulais faire. Je n'ai jamais pensé à autre chose. Si je ne faisais pas cela? Peut-être que je serais juste en train de finir l'université ou autre chose. Je pense que j'aurais adoré faire un autre sport parce que je n'aime pas la routine d'un travail régulier.

A part le pilotage, en quoi êtes-vous vraiment bon?

Le tennis de table. J'ai débuté quand j'étais jeune. J'ai fait un stage et j'ai joué en club. Depuis l'âge de 6 ans jusqu'à mes 13 ans, j'ai fait du tennis de table et de la gymnastique, mais ensuite j'ai changé, puisqu'on ne peut pas tout faire.

Si vous deviez choisir 3 invités, du passé ou du présent, pour un dîner, qui choisiriez-vous?

Sans aucun doute Roger Federer. Je l'inviterais lui et ensuite… Ayrton Senna et Steve Jobs. Il y a beaucoup de personnes que j'aurais pu choisir mais ce devrait être une conversation intéressante.

Avez-vous peur de quelque chose?

Des requins. Quand je vais en Australie, j'ai toujours peur d'aller dans l'eau. Je sais que c'est irrationnel et qu'il n'y en aura pas mais j'y pense quand même.

Y a-t-il une chose que vous n'avez jamais faite mais que vous vous voudriez vraiment réaliser?

Un saut en parachute. J'aimerais bien faire ça, juste pour l'adrénaline. J'ai un peu peur de ça, mais c'est une partie de l'attraction.

partages
commentaires
Jean-Eric Vergne soutenu par Toro Rosso
Article précédent

Jean-Eric Vergne soutenu par Toro Rosso

Article suivant

Helmut Marko critique Webber

Helmut Marko critique Webber
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021