Button et Palmer en désaccord après la Q1

partages
commentaires
Button et Palmer en désaccord après la Q1
Par : Basile Davoine
22 oct. 2016 à 20:31

Les deux pilotes britanniques se sont retrouvés au cœur d'une mésentente lors des qualifications à Austin, la Renault ayant gêné la McLaren dans son dernier tour rapide.

Jenson Button, McLaren MP4-31
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Julien Simon-Chautemps, ingénieur de course Renault Sport F1 Team avec Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16

Éliminé dès la Q1 lors des qualifications à Austin, Jenson Button a été gêné dans le dernier virage de son ultime tentative par Jolyon Palmer, qui devrait selon lui être pénalisé. Malgré de bonnes performances lors des essais libres, le pilote McLaren se retrouve condamné à s’élancer depuis la 19e place sur la grille de départ. Le Britannique aurait toutefois pu s’épargner cette dernière tentative stressante si son premier run ne s’était pas fait en gommes tendres, l’engluant automatiquement dans la zone rouge.

"Nous étions huitièmes hier et neuvièmes ce matin, donc le rythme était bon", explique Button avec regret. "Mais nous avons juste foiré le timing une nouvelle fois, ce n’est pas la première fois. Quatre voitures à dépasser dans le dernier secteur, et la dernière qui m’a évidemment vu vraiment tard et est restée sur la trajectoire, donc j’ai dû manquer mon freinage dans le dernier virage."

"Le dernier virage est si important pour freiner tard, avoir de la vitesse, et on ne peut pas le faire si on n’est pas sur la trajectoire. On ne sait pas ce que l’autre voiture fait car elle bouge. C’est décevant, et ce sont des erreurs que nous devrions pas faire. Renault sur mon chemin, c’est arrivé tellement de fois lors des dernières courses. Cela nous affecte aujourd’hui, donc j’espère qu’ils seront pénalisés."

Palmer ne se sent pas coupable

Incriminé par son compatriote, Jolyon Palmer ne partage toutefois pas son avis. Le pilote Renault est parvenu à accéder à la Q2 et à se qualifier en 15e position sur la grille, mais estime ne rien avoir fait de mal en Q1.

"La Q1 était plus serrée qu’elle ne devait l’être, car personne ne m’a informé du trafic", explique-t-il. "Dans le dernier virage, j’ai littéralement dû sortir de la piste pour ne pas être pénalisé. Je crois qu’ils [les commissaires] ont étudié ça et dit qu’il n’y aurait pas de sanction."

"Je l’ai vu, et je suis immédiatement allé hors de la piste, je n’étais même pas sur le circuit quand il m’a doublé. J’ai essayé de faire de mon mieux pour m’écarter. Je ne crois pas que ça lui ait coûté trois dixièmes. J’ai donc eu un seul tour clair en Q1, et un seul en Q2 aussi, mais tous les deux étaient assez bons. Je suis heureux, je ne crois pas que nous aurions pu faire plus."

Article suivant
Williams - Il faut une stratégie "agressive" pour battre Force India

Article précédent

Williams - Il faut une stratégie "agressive" pour battre Force India

Article suivant

La FIA modifie la procédure de drapeau bleu

La FIA modifie la procédure de drapeau bleu
Charger les commentaires