Button : "La FIA n'avait pas le choix"

Auteur du huitième temps en Q1 samedi à Melbourne, Jenson Button a surtout évoqué la difficulté pour les pilotes de gérer une séance aussi mouvementée

Auteur du huitième temps en Q1 samedi à Melbourne, Jenson Button a surtout évoqué la difficulté pour les pilotes de gérer une séance aussi mouvementée.

Après deux heures d'incertitudes et seulement vingt minutes de roulage, tout le monde a du mettre pied à terre en raison du report des qualifications à dimanche matin.

Auparavant, la situation était très complexe à appréhender, notamment sur le plan mental. Button a également eu une pensée pour les fans présents sur place.

"Une séance entrecoupée comme aujourd'hui est difficile pour tout le monde. Pour nous pilotes, cela signifie que nous devons nous préparer encore et encore pour le défi des qualifications, un peu comme si on demandait à Usain Bolt de se préparer à cinq reprises pour un 100m qui sera finalement reporté", a confié le Britannique.

"Ce niveau de perturbation crée beaucoup de stress mental et psychologique pour un athlète, mais c'était même pire pour les fans, qui ont attendu toute la journée les qualifications. Je suis vraiment désolé pour eux, mais j'espère que nous pourrons le faire demain avec une course vraiment excitante."

Même si les habitudes des uns et des autres vont être perturbées, avec un dimanche très compliqué à gérer pour les équipes, Button a estimé que la FIA avait pris la bonne décision.

"Je crois que la FIA n'avait pas le choix. C'était la bonne décision de reporter Q2 et Q3 à demain, pour des raisons de sécurité. Cela dit, reporter la fin des qualifications à dimanche matin veut dire que je ne prendrais pas mon café sur la plage, ce qui est mon habitude d'avant course ici à Melbourne !"

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Type d'article Actualités