Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
17 jours

Button - La sécurité en F1 a régressé à Bakou

partages
commentaires
Button - La sécurité en F1 a régressé à Bakou
Par :
Co-auteur: Valentin Khorounzhiy
Traduit par: Benjamin Vinel
16 juin 2016 à 16:41

Jenson Button craint que la Formule 1 n'ait régressé dans sa quête de sécurité, compte tenu du manque de dégagements et de l'entrée des stands délicate sur le circuit de Bakou.

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 sur la grille
La ligne de départ et d'arrivée
Jenson Button, McLaren Honda, et Stoffel Vandoorne, troisième pilote, McLaren F1 Team
Ambiance du circuit de Bakou
Ambiance du circuit de Bakou
Ambiance du circuit de Bakou
Ambiance du circuit de Bakou
Jenson Button, McLaren, court sur le circuit avec Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve, McLaren
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team

Le Champion du Monde 2009 s'est exprimé à l'encontre des mesures de sécurité sur ce nouveau circuit urbain, qu'il estime insuffisantes.

"On dirait que nous avons régressé dans certains domaines, je ne sais pas pourquoi", déclare Button. "Peut-être que le circuit était censé se prendre en sens inverse... C'est dommage, parce qu'il est bon de bien des manières. Tout a l'air bon. J'aime le tracé, je pense qu'il est enthousiasmant à certains endroits, mais il y a juste des choses qui semblent avoir besoin d'être résolues."

"Je suis sûr que Charlie [Whiting] me dira 'Pourquoi n'es-tu pas venu m'en parler d'abord ?', mais je n'ai pas eu l'opportunité de le faire et je ne les vois pas changer quoi que ce soit de toute façon."

En cas de panne mécanique

Button s'inquiète non seulement de l'entrée des stands mais aussi des dégagements, insuffisants dans certaines sections de la piste selon lui. La F1 se retrouverait-elle dans une situation où il faut espérer l'absence de problèmes mécaniques ?

"Ce que je n'aime pas, c'est quelques virages", poursuit le pilote McLaren. "Nous avons travaillé si dur sur la sécurité, nous avons amélioré les circuit en permanence, et nous venons ici et les virages 3, 7 et 14 n'ont aucun dégagement."

"Le virage 7 a trois barrières Tecpro et un mur en béton en bord de piste. Mais on ne peut pas y faire grand-chose, puisqu'il y a un bâtiment à cet endroit-là. C'est vraiment dommage. Espérons qu'ils ont fait leurs tests. Monaco n'a pas beaucoup de dégagements, mais là, c'est un circuit rapide. Ce n'est pas comme Monaco."

Lorsqu'il a été souligné que d'autres pilotes avaient exprimé les mêmes inquiétudes, Button a ajouté : "On ne peut pas déplacer les bâtiments, c'est le problème. C'est bon tant que personne n'a de panne, on est tous contents. Il faut juste espérer que ça n'arrive pas."

Aurait-il fallu organiser une course test auparavant pour trouver les endroits potentiellement problématiques ? "On ne devrait pas avoir besoin d'une course test, on ne pourra pas le savoir à moins qu'il y ait un accident", répond Button. "Si on a un accident à cet endroit-là, il y a un problème."

"De ce que je sais, ils font tous les tests possibles pour la sécurité, notamment concernant les dégagements nécessaires à chaque virage ; ils l'ont fait par le passé et avec espoir, ils le font encore. Mais vu comme nous avons poussé la sécurité, et vu certains problèmes que nous avons rencontrés par le passé, on penserait qu'ils le font encore. Mais vu certains virages, on dirait que non, mais j'ai peut-être tort."

Rosberg est d'accord

Leader du championnat, Nico Rosberg a également reconnu son inquiétude quand à la sécurité sur le nouveau circuit.

"Je suis un peu inquiet, oui, avec ces dégagements : il y en a deux ou trois qui n'ont vraiment pas l'air bons", admet le pilote Mercedes. "Ce n'est pas génial et il faut voir comment ça se passe. Il y a le virage 14 où il y a un mur avant la descente. Et le virage 3, et l'entrée des stands aussi. Donc ce n'est... pas fantastique."

Rosberg estime par ailleurs que dans sa configuration actuelle, le circuit ne respecte pas forcément les normes générales de sécurité fixées par la FIA.

"Je fais vraiment confiance à la FIA pour que le travail soit fait, ils ont tous les calculs et toutes les simulations, ils connaissent précisément les vitesses et tout, ils ont des règles établies pour faire des circuits. J'espère qu'ils les respectent. J'en doute un petit peu parce qu'en regardant ces virages... mais nous verrons."

Selon l'Allemand, non seulement les pilotes pourraient trop attaquer pour gagner du temps dans l'entrée dans stands, mais cela pourrait en plus mener à des incidents notables. "Il va y avoir un énorme accident. Si on essaie de gagner une seconde, on peut en avoir un."

Article suivant
Williams - Bakou va "réserver quelques surprises"

Article précédent

Williams - Bakou va "réserver quelques surprises"

Article suivant

Photos - Jeudi au GP d'Europe

Photos - Jeudi au GP d'Europe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Europe
Lieu Baku City Circuit
Pilotes Jenson Button Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble