Button met la Malaisie derrière lui

Jenson Button a fait le vide après la déception du Grand Prix de Malaisie, qu’il ruina par un accrochage avec la HRT de Narain Kartikeyan pour lequel il endossa immédiatement la responsabilité

Jenson Button a fait le vide après la déception du Grand Prix de Malaisie, qu’il ruina par un accrochage avec la HRT de Narain Kartikeyan pour lequel il endossa immédiatement la responsabilité.

Le vainqueur du Grand Prix de Melbourne s’est aéré la tête en participant à un triathlon avant de se concentrer sur le Grand Prix de Chine du weekend prochain, lors duquel il espère permettre à McLaren de poursuivre sa récente moisson de succès sur le tracé ultramoderne.

Ce sera de nouveau une course extrêmement imprévisible s’il pleut”, prévient Button, qui a avoué en Malaisie ne plus attendre les précipitations comme une libération, craignant de voir l’avantage de sa McLaren réduit à néant. “Nous apprenons encore à maîtriser la voiture et les pneus par conditions détrempées. Mais quoi qu’i se passe, cela devrait être intéressant”.

Pour la course, il conviendra une nouvelle fois de trouver la recette magique pour bien aborder les nombreuses courbes rapides et dures sur les pneus, ainsi que les deux longues lignes droites, où la vitesse de pointe est cruciale.

Ce sera le compromis habituel. Il faudra régler la voiture pour qu’elle offre un bon appui dans certains des virages rapides, sans trop sacrifier la vitesse en lignes droites. Il sera intéressant de voir comment chacun convergera ce weekend après avoir passé de nouveau quelques semaines en Europe. La dégradation des pneus sera également très importante. L’an dernier, nous avions vu de réelles disparités entre les composés”, analyse le Champion 2009.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Équipes McLaren
Type d'article Actualités