Button - Super GT et Rallycross en 2017 ; Le Mans en tête

Jenson Button doit encore confirmer ses plans de programme de course 2017, mais semble bien guidé par l’idée de participer à des événements en Super GT japonais et en rallycross.

Button - Super GT et Rallycross en 2017 ; Le Mans en tête
Jenson Button, McLaren MP4-31
Olsbergs MSE Honda Civic Coupe
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Scott Speed, Andretti Autosport Volkswagen
Jenson Button, McLaren avec sa petite amie Brittny Ward
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Honda NSX-GT
#32 Nakajima Racing Honda HSV-010 GT: Ryo Michigami, Yuki Nakayama

L’Anglais assure qu’il ne disputera pas de saison complète dans l’un ou l’autre des championnats, l’objectif étant avant tout de se faire plaisir et de ne pas se mettre un lourd calendrier sur le dos pour sa première année hors de la F1 depuis l’an 2000.

Une saison complète en Super GT avec Honda aurait cependant été possible, mais Jenson Button ne prévoit pour le moment qu’une participation sur l’épreuve des 1000 km de Suzuka, où les équipes admettent un troisième pilote.

Côté rallycross, ce n’est pas sur le championnat FIA World Rallycross où évoluent Sébastien Loeb et Petter Solberg que regarde Button, mais plutôt chez les organisateurs américains du Global Rallycross Championship. Honda y aligne actuellement une Civic Coupé avec Sebastian Eriksson et Joni Wiman, et dispose du soutien de Red Bull.

"Je pourrais faire les 1000km de Suzuka en Super GT", admet le #22. "Ce serait chouette si ça pouvait se faire, mais il s’agit d’une question de logistique. En dehors de ça, je pourrais faire du rallycross en Amérique et des tests avec autre chose en rallycross. Il y a beaucoup de choses que je pourrais faire, et je dois juste choisir combien je veux vraiment être actif l’an prochain, ou à quel point je désire me détendre".

Pas de programme complet ; Le Mans avec la bonne opportunité

L’idée d’une saison complète dans un championnat comme le rallycross est en tous les cas totalement exclue pour le moment. "Cela n’arrivera pas l’an prochain. Dans le futur, clairement !", admet-il cependant. "Je pense que c’est un sport qui grandit énormément, particulièrement avec Audi qui a quitté Le Mans et VW qui s’est retiré du WRC. Je sais que leur objectif n’est pas le rallycross, mais cela aidera clairement leurs programmes dans la discipline".

De manière intéressante, Button assure que les liens existants avec McLaren ne lui ferment aucunement les portes d’une relation avec un constructeur autre que Honda.

"Je ne pense pas que ce soit obligatoire, mais bien évidemment, ce sont les programmes les plus simples à réaliser pour moi, oui. Bien entendu, si l’on m’offre un volant, j’en parlerai avec l’équipe. Rien n’est gravé dans le marbre et je suis sûr qu’ils ne voudraient pas que je coure avec le principal rival de Honda, ce qui est totalement compréhensible. Je l’admets. Je ne roulerai pas au Mans l’an prochain, par exemple [avec Toyota] en l’absence de la bonne opportunité. Mais j’espère que je le ferai dans le futur".

Décider de quoi 2018 sera fait

Ce sont avant tout le plaisir et la découverte qui guideront les choix à venir de Button, qui a accumulé de grands revenus tout au long de sa carrière F1.

"J’ai réalisé ce que je désirais en F1. Bien entendu, nous voulons tous remporter plus de courses et plus de titres, mais on prend ce qu’on a et il faut saisir toutes les opportunités. Je suis assez heureux de ce que j’ai réalisé. Maintenant, je veux aller de l’avant et courir pour le plaisir."

"Je n’ai pas à me soucier de choses auxquelles la plupart des gens ont à penser dans la vie. Je peux me concentrer sur le fait de m’éclater et de prendre du plaisir. C’est exactement ce que j’ai l’intention de faire l’an prochain. Je ne prendrai pas part à un programme complet dans quoi que ce soit, ce seront des choses çà et là, pour obtenir un bon avant-goût de ce que je désire faire de mon futur".  

partages
commentaires
EL1 - Mercedes et Red Bull créent un gouffre devant
Article précédent

EL1 - Mercedes et Red Bull créent un gouffre devant

Article suivant

Marchionne refuse d'augmenter le budget de la Scuderia

Marchionne refuse d'augmenter le budget de la Scuderia
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021