Button voulait des garanties de McLaren avant de prolonger

Jenson Button reconnaît qu'il voulait des garanties de la part de McLaren quant aux capacités de l'équipe à progresser avant d'abandonner toute idée de retraite de la Formule 1.

Button voulait des garanties de McLaren avant de prolonger
Jenson Button, McLaren et Ron Dennis, Président Exécutif de McLaren
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10, Jenson Button, McLaren MP4-30 et Felipe Nasr, Sauber C34 en lutte pour une position
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30

McLaren a annoncé la semaine dernière que le baquet de Button pour 2016 était sauf, alors que la spéculation indiquait que le Champion du Monde 2009 envisageait peut-être de mettre un terme à sa carrière.

Bien que Button minimise la théorie selon laquelle il en est passé près, il déclare par ailleurs qu'envisager un avenir en-dehors de la F1 lui a traversé l'esprit avant que l'équipe ne lui donne confiance au sujet de ses plans pour l'an prochain.

À quel point était-il proche de quitter la catégorie reine du sport automobile? "C'est vraiment difficile à quantifier," répond le pilote McLaren à Motorsport.com. "J'ai réfléchi à quelle direction je prendrais si je n'étais pas là l'an prochain et à ce que je pourrais faire, mais je n'ai pas eu ça à l'esprit très longtemps."

"Il y avait des choses pour lesquelles j'avais le sentiment d'avoir besoin de plus d'informations, au sujet du chemin emprunté par l'équipe, et c'est pourquoi j'ai passé beaucoup de temps avec Ron [Dennis] au téléphone, mais aussi au MTC [McLaren Technology Centre] la semaine dernière."

"J'ai passé beaucoup de temps avec les ingénieurs, les aérodynamiciens, j'ai passé le programme moteur au crible et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de rester."

Pas peur de partir

Button affirme que sa décision de rester en F1 a été prise pour les bonnes raisons, et pas parce qu'il s'inquiétait de ne plus être pilote de Grand Prix.

"Je n'ai vraiment pas peur de partir. Ce n'est pas le cas. Je ne pense pas que ce soit le cas. Quand on a couru si longtemps, la seule raison pour laquelle on veut continuer à courir est parce qu'on a une chance d'être compétitif. Clairement, nous n'y sommes pas encore. Mais ce sera le cas à l'avenir."

"Il y a beaucoup de changements au sein de l'équipe, avec l'unité de puissance, et cela reste un très jeune partenariat. Beaucoup de choses vont changer cet hiver, et on verra une équipe bien plus compétitive l'an prochain."

"J'aurais dû m'en occuper plus tôt"

Button a cependant reconnu que l'incertitude au sujet de son avenir aurait pu prendre fin plus tôt s'il en avait parlé aux dirigeants de McLaren plus tôt.

"Parfois, il y a des mésententes, la vie est ainsi. Nous devrions parler plus souvent dans l'équipe, et j'aurais dû m'en occuper plus tôt."

"Mais ce n'est pas important. Nous avons passé la situation en revue et c'est ce qui importe. Tant que nous l'avons fait avant l'an prochain, c'est tout ce qui compte," conclut le Britannique.

partages
Kvyat - Les EL3 auront une grande influence

Article précédent

Kvyat - Les EL3 auront une grande influence

Article suivant

Ecclestone et la plainte auprès de l'UE : "Je ne gère pas un cartel"!

Ecclestone et la plainte auprès de l'UE : "Je ne gère pas un cartel"!
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021