Button voulait des garanties de McLaren avant de prolonger

Jenson Button reconnaît qu'il voulait des garanties de la part de McLaren quant aux capacités de l'équipe à progresser avant d'abandonner toute idée de retraite de la Formule 1.

Button voulait des garanties de McLaren avant de prolonger
Jenson Button, McLaren et Ron Dennis, Président Exécutif de McLaren
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10, Jenson Button, McLaren MP4-30 et Felipe Nasr, Sauber C34 en lutte pour une position
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30

McLaren a annoncé la semaine dernière que le baquet de Button pour 2016 était sauf, alors que la spéculation indiquait que le Champion du Monde 2009 envisageait peut-être de mettre un terme à sa carrière.

Bien que Button minimise la théorie selon laquelle il en est passé près, il déclare par ailleurs qu'envisager un avenir en-dehors de la F1 lui a traversé l'esprit avant que l'équipe ne lui donne confiance au sujet de ses plans pour l'an prochain.

À quel point était-il proche de quitter la catégorie reine du sport automobile? "C'est vraiment difficile à quantifier," répond le pilote McLaren à Motorsport.com. "J'ai réfléchi à quelle direction je prendrais si je n'étais pas là l'an prochain et à ce que je pourrais faire, mais je n'ai pas eu ça à l'esprit très longtemps."

"Il y avait des choses pour lesquelles j'avais le sentiment d'avoir besoin de plus d'informations, au sujet du chemin emprunté par l'équipe, et c'est pourquoi j'ai passé beaucoup de temps avec Ron [Dennis] au téléphone, mais aussi au MTC [McLaren Technology Centre] la semaine dernière."

"J'ai passé beaucoup de temps avec les ingénieurs, les aérodynamiciens, j'ai passé le programme moteur au crible et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de rester."

Pas peur de partir

Button affirme que sa décision de rester en F1 a été prise pour les bonnes raisons, et pas parce qu'il s'inquiétait de ne plus être pilote de Grand Prix.

"Je n'ai vraiment pas peur de partir. Ce n'est pas le cas. Je ne pense pas que ce soit le cas. Quand on a couru si longtemps, la seule raison pour laquelle on veut continuer à courir est parce qu'on a une chance d'être compétitif. Clairement, nous n'y sommes pas encore. Mais ce sera le cas à l'avenir."

"Il y a beaucoup de changements au sein de l'équipe, avec l'unité de puissance, et cela reste un très jeune partenariat. Beaucoup de choses vont changer cet hiver, et on verra une équipe bien plus compétitive l'an prochain."

"J'aurais dû m'en occuper plus tôt"

Button a cependant reconnu que l'incertitude au sujet de son avenir aurait pu prendre fin plus tôt s'il en avait parlé aux dirigeants de McLaren plus tôt.

"Parfois, il y a des mésententes, la vie est ainsi. Nous devrions parler plus souvent dans l'équipe, et j'aurais dû m'en occuper plus tôt."

"Mais ce n'est pas important. Nous avons passé la situation en revue et c'est ce qui importe. Tant que nous l'avons fait avant l'an prochain, c'est tout ce qui compte," conclut le Britannique.

partages
Kvyat - Les EL3 auront une grande influence
Article précédent

Kvyat - Les EL3 auront une grande influence

Article suivant

Ecclestone et la plainte auprès de l'UE : "Je ne gère pas un cartel"!

Ecclestone et la plainte auprès de l'UE : "Je ne gère pas un cartel"!
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021