C'est comme si Ferrari gagnait pour la premi?re fois

Pour sa première participation à un Grand Prix de Formule 1 avec la Scuderia Ferrari, Kimi Raïkkönen n'a pas fait dans la demi-mesure : pôle position, meilleur temps et victoire, de quoi réjouir Jean Todt, patron de Ferrari

Pour sa première participation à un Grand Prix de Formule 1 avec la Scuderia Ferrari, Kimi Raïkkönen n'a pas fait dans la demi-mesure : pôle position, meilleur temps et victoire, de quoi réjouir Jean Todt, patron de Ferrari.

"C'était un Grand Prix passionnant. Nos voitures ont occupé les deux extrémités de la grille de départ avec Kimi en pôle et Felipe en dernière position à cause d'un ennui avec la boite de vitesses", commente le français.

"Kimi a été formidable, il est resté devant du début à la fin  en contrôlant la course alors que Felipe a fait une remontée fantastique pour terminer finalement sixième. Un nouveau chapitre de l'histoire de Ferrari commence, et il commence plutôt bien !"

"L'ensemble châssis-moteur est très performant, l'équipe a travaillé d'arrache-pied et s'est montrée très professionnelle, tout comme nos deux pilotes. Nous sommes donc optimistes après ce premier rendez-vous de la saison."

"Même si nous n'avons pas encore atteint la fiabilité souhaitée, tout va pour le mieux", continue Todt. La petite anecdote du jour est que l'ancien pilote de la Scuderia, Michael Schumacher, a tenu à féliciter son ami au téléphone.

"J'étais très heureux d'avoir reçu deux coups de téléphone. Le premier, de Michael Schumacher qui a voulu me féliciter et le second de Luca di Montezemolo (président de Ferrari) qui sautait de joie comme si c'était notre première victoire. Et c'est d'ailleurs ainsi que nous la ressentons", conclut Jean.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Kimi Räikkönen , Luca di Montezemolo , Jean Todt
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités