Fittipaldi : 23 Grands Prix en 2022, c'est "trop" pour les pilotes

Pour Emerson Fittipaldi, double Champion du monde de Formule 1, un calendrier de 23 Grands Prix comme celui de 2022 est excessif et il ne comprend pas comment les pilotes peuvent faire face à ces exigences "folles".

Le Conseil Mondial du Sport Automobile a dévoilé récemment ce qui s'annonce être le calendrier le plus long de l'Histoire de la Formule 1, avec un total de 23 Grands Prix prévus en 2022. Le Grand Prix de Miami va faire son apparition, alors que les GP d'Australie, du Canada, du Japon et de Singapour sont censés faire leur retour après deux ans d'absence en raison du COVID-19.

Dans un entretien organisé par bemybet.com, Emerson Fittipaldi, Champion du monde de F1 en 1972 et 1974, à une époque déjà charnière où les saisons sont en moyenne passées d'une douzaine à une quinzaine de courses, a déclaré pour Motorsport.com : "Je ne sais pas comment [les pilotes] peuvent faire face à 22 Grands Prix [comme en 2021]. C'est trop, trop. Vingt-trois l'année prochaine, c'est fou."

Pour le Brésilien, même avec la réduction drastique du temps passé en essais privés, toutes les personnes impliquées en F1 ont la "vie dure" en raison des voyages incessants. "Pas seulement pour les pilotes, pour les mécaniciens, pour toute l'équipe. La Formule 1 est maintenant très difficile en raison de l'implication qu'il faut avoir. Si vous y réfléchissez, au cours de la saison, combien de jours sont-ils à la maison et combien de jours voyagent-ils ? C'est beaucoup."

"À notre époque, nous avions 14, 15 Grands Prix mais nous avions beaucoup d'essais entre les courses. Maintenant, il n'y a pas beaucoup de tests mais ils vont au simulateur, ils ont un entraînement physique. Aujourd'hui, il y a aussi des engagements entre les Grands Prix liés aux courses, donc c'est difficile."

Lire aussi :

Bien qu'il soit critique de la volonté d'expansion de son calendrier par la F1, Fittipaldi, qui a assisté au GP des États-Unis à Austin, soutient l'ambition du championnat de tenter de conquérir l'Amérique. "Le Grand Prix de Miami est confirmé pour le début du mois de mai de l'année prochaine et ils essaient de faire un troisième Grand Prix en Amérique – je pense qu'ils veulent faire connaître la Formule 1 au grand public américain."

"Je crois qu'avec l'interférence des médias sociaux et l'accès à Netflix, nous avons une jeune génération de fans en Amérique qui n'était pas intéressée par la Formule 1. Maintenant, ils veulent regarder la F1, les adolescents ou même les plus jeunes. Et je pense que c'est l'avenir de la Formule 1, d'avoir des chiffres importants et croissants en Amérique."

Avec Filip Cleeren et Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Ferrari : "La piste de Mexico sera à notre avantage"
Article précédent

Ferrari : "La piste de Mexico sera à notre avantage"

Article suivant

Les libertés scénaristiques de Netflix, un mal pour un bien

Les libertés scénaristiques de Netflix, un mal pour un bien
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021