1967 - Le premier GP du Canada, remporté par Jack Brabham

Le Grand Prix de Formule 1 du Canada célèbre son 50e anniversaire cette année. Revivons la première édition de cette course, toujours spectaculaire, organisée en août 1967.

1967 - Le premier GP du Canada, remporté par Jack Brabham
Jackie Stewart, B.R.M. P83, devant Mike Spence, B.R.M. P83
Jim Clark, Lotus 49 Ford
Jack Brabham, Brabham BT24-Repco, devant Chris Amon, Ferrari 312
Bruce McLaren, McLaren M5A BRM
Graham Hill, Lotus 49 Ford
Podium : Jack Brabham, Brabham BT24-Repco, fête la victoire

L’année 1967 marque le centième anniversaire de la naissance du Canada. Plusieurs événements sont planifiés, dont l’Expo 67, la première exposition universelle organisée dans le pays. L’événement majeur se tient sur les îles Ste-Hélène et Notre-Dame, qui émergent du fleuve St-Laurent, à proximité du centre-ville de Montréal.

Un groupe de passionnés de course automobile songe à la Formule 1 et réalise un grand coup en obtenant l’autorisation de la FIA d'organiser un premier Grand Prix de F1 dans le pays. Quelques magnifiques circuits automobiles ont été construits au début de années 1960, dont Mosport Park, situé près de Toronto en Ontario et celui du Mont-Tremblant dans les Laurentides au Québec.

Organisé sous la direction du CASC, le Canadian Automobile Sport Clubs, cette première course de F1 a donc lieu sur le circuit de Mosport, un tracé très rapide qui serpente sur un vaste terrain vallonné. Avec ses virages aveugles et parfois en dévers, le circuit ontarien exige beaucoup de courage, surtout à une époque où la piste n’est bordée que par de simples rails de sécurité, sans aucun dégagement. Les arbres et les fossés sont situés tout près du bord du ruban d'asphalte.

La date prévue est le 27 août, après le Grand Prix d’Allemagne et avant celui d’Italie. La lutte qui oppose les écuries Lotus, Brabham, Ferrari et Eagle est intense. Deux pilotes canadiens, Al Pease et Eppie Wietzes, parviennent à louer des voitures afin de participer à leur premier Grand Prix national.

La pluie perturbe le déroulement de la course

À bord des Lotus 49-Ford Cosworth DFV, Jim Clark et Graham Hill sont les plus rapides lors des qualifications. Leader au classement des pilotes, Denny Hulme, sur Brabham, les accompagne sur la première ligne de la grille de départ, composée de trois voitures. Chris Amon, sur Ferrari, et Dan Gurney, sur une Eagle, composent la deuxième ligne. L’Américain Mike Fisher, au volant d’une Lotus-BRM, ferme la marche avec un retard de 9,5 secondes sur la pole position !

Le jour de la course, la pluie s’abat sur le circuit situé près du lac Ontario. Clark démarre premier et conserve le commandement devant Hulme. Ce dernier prend la tête au quatrième tour. Bruce McLaren connaît des ennuis sous la pluie et se retrouve 12e en début de course, mais il ne baisse pas les bras. Au 13e tour, il double Jack Brabham pour la troisième place, puis, au 22e passage, il prend la seconde place à Clark.

La piste commence à sécher, et Bruce McLaren commence à rétrograder au classement. Clark le rattrape, et le double au 28e tour pour la seconde place. Tout va bien pour Hulme en tête, mais la pluie reprend soudainement de plus belle. Au 58e des 90 tours que compte la course, Clark double Hulme pour prendre la tête. Toutefois, au 67e passage, le Cosworth de la Lotus se coupe soudainement, forçant Clark à s'immobiliser sur le circuit. Il tente d'effectuer une réparation, mais l'allumage est noyé.

Jack Brabham double finalement Hulme pour la première place et l’écurie Brabham signe un doublé devant la Eagle-Weslake de Dan Gurney. Graham Hill, sur l’autre Lotus, se classe quatrième devant Mike Spence (BRM) et Chris Amon (Ferrari).

partages
commentaires
Magnussen privé d'EL1 par le contrat de Grosjean

Article précédent

Magnussen privé d'EL1 par le contrat de Grosjean

Article suivant

Palmer : "Il est temps d'avoir des résultats, surtout pour moi"

Palmer : "Il est temps d'avoir des résultats, surtout pour moi"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021