Vers l'arrivée de pièces standard en Formule 1 ?

La Formule 1 pourrait autoriser les pièces standard afin de trouver une solution aux grandes disparités dans les dépenses des écuries. C'est ce que confirme Chase Carey, président de la F1.

Les budgets des teams varient grandement : Ferrari a dépensé environ 360 M€ l'an dernier, contre 100 M€ et 105 M€ pour Force India et Sauber respectivement.

Directeur exécutif de McLaren, Zak Brown a soutenu l'idée de budgets plafonnés par le passé, déclarant par ailleurs : "Il y en a qui pensent que nous devrions standardiser certaines pièces."

Carey confirme désormais que les pièces standard sont une option que la F1 a envisagée pour réduire les coûts, réitérant néanmoins l'affirmation de Ross Brawn, directeur du sport chez Liberty, selon laquelle il ne faut pas "niveler la technologie par le bas".

"Il y a bien des chemins pour y arriver, que ce soient des budgets plafonnés ou d'autres façons de traiter des pièces clés de la voiture", estime Carey. "Nous ne cherchons pas à standardiser la voiture ; nous pensons qu'il est très important que ce sport reste une compétition, mariée à des technologies de pointe. Nous ne voulons pas niveler les voitures par le bas, mais je pense que nous pouvons standardiser certaines pièces."

"Nous cherchons certainement des solutions aux dépenses de certaines équipes en particulier pour améliorer l'économie générale de ce business et permettre à chacun d'en profiter, tout en améliorant la compétition."

On ne sait pas encore quelles pièces la F1 souhaiterait standardiser, même si la suggestion de Brown il y a quelques mois faisait référence à des pièces "qui n'améliorent pas le spectacle et dont les fans ne distinguent pas les différences", comme les suspensions.

Des réunions avec les équipes

Carey révèle par ailleurs que des "réunions préliminaires" ont été tenues avec les équipes concernant la réduction des coûts, bien que l'objectif ne fût pas que tout le monde ait le même budget.

"L'un des défis que nous rencontrons aujourd'hui, c'est qu'il y a quelques équipes qui dépensent largement plus que les autres, et cela se constate dans les résultats en piste", explique l'Américain. "Donc si nous pouvons mener les coûts dans une zone où ils sont plus comparables – pas égaux –, cela peut améliorer la compétition ainsi que l'économie de ce business."

"Nous avons commencé ce processus avec les équipes, donc nous avons tenu des réunions préliminaires. Il y a des gros dossiers, comme celui du moteur, qui est probablement la partie la plus compliquée de la voiture."

"C'est certainement notre objectif de trouver une solution aux coûts, et nous pensons que la F1 en bénéficiera à bien des niveaux."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités