Carlos Gracia : "Cette controverse nuit ? l'image de la FIA"

Suite aux déclarations de Ferrari et au courrier envoyé par le président de la fédération italienne, Max Mosley a décidé de saisir la Cour d'appel de la FIA afin que toutes les parties concernées puissent s'exprimer sur cette affaire d'espionnage

Suite aux déclarations de Ferrari et au courrier envoyé par le président de la fédération italienne, Max Mosley a décidé de saisir la Cour d'appel de la FIA afin que toutes les parties concernées puissent s'exprimer sur cette affaire d'espionnage.

L'écurie transalpine s'est réjouie du choix effectué par Max Mosley et logiquement, l'équipe McLaren a fait part de sa déception dans un communiqué de presse dès qu'elle a appris la nouvelle.

Aujourd'hui, c'est Carlos Gracia - président de la fédération espagnole du sport automobile - qui s'étonne de ce choix et estime que l'image de la FIA risque d'en pâtir.

"En vérité, j'aurais espéré que la FIA ne remette pas en question la décision du Conseil Mondial, mais j'aimerais avoir plus de détails de la part de Max Mosley avant de me prononcer."

"Il est évident que toute cette controverse n'est pas bonne pour l'image de cette organisation," confie t'il dans le quotidien Diario As.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités