Carlos Sainz s’est fait un nom cette saison

Le jeune pilote Carlos Sainz de l’écurie Toro Rosso s’est fait un nom cette saison dans des conditions pas toujours évidentes.

Carlos Sainz s’est fait un nom cette saison
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso sur la grille
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso avec son équipier Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso avec Sergio Perez, Sahara Force India F1
La Scuderia Toro Rosso STR10 de Carlos Sainz Jr., dans les barrières tec-pro après son crash en Essais Libres 3
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso avec Franz Tost, Team Principal

Pilote de la filière Red Bull, Carlos Sainz, Champion de la Formule Renault 3,5 l’an dernier, a commencé sa carrière en F1 cette année.

Toutefois, ses débuts dans la catégorie reine du sport automobile n’ont pas été facilités par deux obstacles de taille : porter le nom son père, Carlos Sainz, le double Champion du Monde de rallye, et être le coéquipier de Max Verstappen qui a créé un buzz médiatique ahurissant en arrivant en F1 à 17 ans seulement.

Alors qu’il s’apprête à disputer les trois derniers Grands Prix de la saison, Sainz avoue s’être fait un nom et que ces obstacles font désormais partie du passé : "Le poids de mon nom de famille s’est effacé quand j’ai gagné les World Series [Formule Renault 3.5] et quand Red Bull m’a fait signer pour monter en Formule 1", dit-il à Motorsport.com.

"Il est vrai que certaines personnes m’attendaient au détour parce que je portais un nom célèbre, mais quand j’ai disputé ma première course en Australie, et que j’ai terminé huitième, tout cela s’est dissipé".

Comparé à Max Verstappen

Lors du premier Grand Prix de la saison à Melbourne, toute la presse internationale s’était donnée rendez-vous dans le garage Toro Rosso pour voir qui était ce phénomène appelé Max Verstappen.

Sainz avoue aujourd’hui qu’il a dû se battre pour s’illustrer : "Il est vrai que j’étais un peu dans l’ombre en début de saison. À cause de son jeune âge, Max a reçu beaucoup plus d’attention. Je n’avais d'autre choix que celui de comprendre la situation. Mais quand au fil des courses j’ai égalé ses performances et obtenu de bons résultats, j’ai commencé à gagner le respect des gens".

Pour l’instant, Sainz figure au 15e rang du classement des pilotes, cinq places et 27 points derrière Verstappen. Il est toutefois vrai que la STR10 de l’Espagnol a plus souvent été handicapée par des ennuis mécaniques que celle du Néerlandais.

"Je ne pense pas que ce soit une affaire de chance, car c’est quelque chose qui casse. Il est vrai que j’ai commis des erreurs, comme à Suzuka, mais il faut reconnaître que quand quelque chose casse, c’est parce que le travail n’a pas été bien fait à 100%. Le seul truc est que cela m’est souvent arrivé cette saison, et dans ce cas, on peut parler de malchance."

Sainz poursuit : "Je pense avoir connu une saison positive. Il n’est pas facile d’être une recrue, et la seule chose qui me manque sont les résultats et la fiabilité, car j’ai souvent été en position de marquer des points, mais je n’arrivais pas à terminer les courses à cause d’ennuis".

Interview réalisée par Luis Ramirez

partages
commentaires
Démission choc de Booth et Lowdon chez Manor

Article précédent

Démission choc de Booth et Lowdon chez Manor

Article suivant

EL1 - Les freins Mercedes souffrent à 360 km/h!

EL1 - Les freins Mercedes souffrent à 360 km/h!
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021