Caterham et Marussia : quelle hiérarchie ?

Sur leurs trois années d'existence commune en Formule 1, Marussia n'a jamais eu l'avantage sur sa rivale Caterham

Sur leurs trois années d'existence commune en Formule 1, Marussia n'a jamais eu l'avantage sur sa rivale Caterham.

Il y a eu, bien sûr, quelques exceptions : en 2010, en qualifications, Timo Glock est parfois parvenu à battre les voitures vertes, qui s'appelaient alors Lotus. L'an passé, à Austin, les deux Marussia se sont qualifiées devant les deux Caterham pour la première fois, ce qui était plutôt dû à une erreur stratégique des hommes de Tony Fernandes.

À la fin de la saison 2012, l'équipe russe était sur une bien meilleure lancée que sa concurrente, mais doit intégrer et apprivoiser le KERS, ce que Caterham a déjà fait l'an dernier. Les deux équipes doivent également relever le défi inhérent à l'inexpérience de leurs pilotes : Chilton et Razia (si ce dernier reste) sont néophytes, tandis qu'au sein de la formation de Leafield, seul Pic a déjà couru en F1, et pas pour son équipe actuelle.

Ted Kravitz, journaliste pour Sky Sports F1, est déçu par la nouvelle Caterham, si bien qu'il s'attend à ce que Marussia ait l'avantage lors des quatre premiers Grand Prix.

Je pense que nous ne devrions pas juger Caterham avant qu'ils n'amènent leurs évolutions pour la première course européenne, à Barcelone”, affirme Kravitz.

Lors des essais privés de Barcelone, Max Chilton a réalisé un meilleur chrono que Pic et van der Garde. La confrontation sera capitale : chaque équipe ne peut espérer mieux que de battre l'autre.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Timo Glock , Max Chilton
Type d'article Actualités