Caterham ne pouvait pas espérer mieux

Dans sa quête pour la 10e place du championnat constructeurs, Caterham devait miser sur de nombreux abandons pour placer une de ses voitures dans le top 12

Dans sa quête pour la 10e place du championnat constructeurs, Caterham devait miser sur de nombreux abandons pour placer une de ses voitures dans le top 12.

Malheureusement pour eux, seuls Vergne et Webber ont renoncé lors du Grand Prix des États-Unis, et Petrov et Kovalainen ont terminé la course aux 17e et 18e positions.

Les deux pilotes peuvent toutefois se satisfaire d'avoir repris l'avantage sur Marussia, ce qui ne semblait pas être évident au vu des qualifications, et d'avoir probablement tiré le meilleur de leur voiture : au moment où Kovalainen a dépassé les Marussia, l'écart entre Petrov et lui était de 4 secondes, et cet écart est resté entre 3 et 5 secondes durant l'intégralité de la course, preuve de la constance des pilotes Caterham.

Pour moi, il s'agissait juste de tirer le maximum de la voiture aujourd'hui, donc je suis satisfait de notre course”, confirme le Russe. “Le départ était complètement fou, avec tout le monde dans le premier virage avec le pneus froids, plein de voitures qui sortent de la piste, mais je suis passé sans problème et dès que mes pneus sont arrivés à température, j'ai facilement creusé l'écart avec les voitures de derrière. C'était un bon après-midi sans aucun problème”.

Il y a des courses comme ça où nous n'aurions probablement pas pu tirer davantage de la voiture”, affirme Kovalainen. “J'ai eu des problèmes pendant tout le weekend pour mettre mes pneus avant en température, et j'en ai encore eu aujourd'hui pendant les premiers tours. Au départ, j'ai gagné une place, puis j'ai très vite doublé Glock et à partir de là, c'était relativement facile de gérer mon rythme durant le reste de la course. L'arrêt au stand s'est bien passé, les mécaniciens ont fait un très bon travail aujourd'hui, et à part le problème avec les pneus, c'était tout ce que nous pouvions espérer”.

Il ne reste plus qu'une course à Caterham pour décrocher une 12e place qui permettrait à l'équipe de récupérer 20 millions d'euros de primes de championnat.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités