Caterham poursuit son évolution interne

Caterham F1 Team vient certainement de connaître la trêve estivale la plus agitée de sa courte histoire, car l'équipe a mis à profit les deux semaines de vacances imposées pour effectuer ses opérations de logistique, avec un déménagement au menu

Caterham F1 Team vient certainement de connaître la trêve estivale la plus agitée de sa courte histoire, car l'équipe a mis à profit les deux semaines de vacances imposées pour effectuer ses opérations de logistique, avec un déménagement au menu.

Mais désormais, les hommes de Tony Fernandes sont tournés vers le Grand Prix de Belgique, lors duquel l'équipe va annoncer un partenariat de sponsorship "majeur". Quant au circuit de Spa, les pilotes Caterham en parlent de façon aussi élogieuse que leurs adversaires.

"Spa, c'est un circuit légendaire, il fait partie des grands circuits, et c'est une course que tous les pilotes attendent avec impatience," a déclaré Heikki Kovalainen. "C'est un circuit rapide, la météo en fait presque toujours un vrai défi, et les fans de F1 sont hardcore, donc il y a toujours une bonne ambiance."

Vitaly Petrov est bien de l'avis de son coéquipier. "Piloter une F1 ici, à fond, c'est un sentiment très spécial, car il y a tout ce que vous voulez : des virages vraiment rapides, comme Blanchimont ; des dénivelés, par exemple l'Eau Rouge ; et une histoire considérable. Il y a tant d'histoires sur d'anciennes courses et sur l'ancien circuit qui était beaucoup plus long, qu'on ne peut que sentir à quel point c'est spécial."

Les deux pilotes Caterham ont déjà réalisé de très belles courses à Spa-Francorchamps, qui n'ont pas toujours été récompensées comme elles auraient dû l'être.

En 2008, après un départ raté, Heikki Kovalainen était remonté de la 13e place à la 6e place, mais avait été pénalisé d'un drive through pour avoir accroché Webber. Alors 15e, il était remonté 7e au dernier tour, mais sa boîte de vitesses lui avait fait défaut à quelques encablures de l'arrivée.

Deux ans plus tard, le finlandais payait le prix d'un mauvais pari pneumatique en accusant 40 secondes de retard sur son coéquipier et sur les Virgin après quatre tours de course, mais avait réussi à remonter et à finir devant.

La même année, Vitaly Petrov s'était illustré, lui aussi. Parti 23e à cause d'une sortie de piste dès Q1, le russe était parvenu à remonter jusqu'à la 9e place, avec notamment un très bon départ. Il avait ainsi marqué des points qui ne devraient malheureusement pas être à la portée des pilotes Caterham, ce weekend.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Heikki Kovalainen , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités