Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

Ces champions qui n'ont pas défendu leur titre

partages
commentaires
Ces champions qui n'ont pas défendu leur titre
Par : Fabien Gaillard
3 déc. 2016 à 18:00

En prenant sa retraite quelques jours après avoir remporté le titre mondial en 2016, Nico Rosberg rejoint un club très fermé : celui des champions qui n'ont pas défendu leur couronne l'année suivante, les voici en images.

Diapo
Liste

Juan Manuel Fangio

Juan Manuel Fangio
1/21

Photo de: LAT Images

Le cas de Juan Manuel Fangio est un peu spécial. Après avoir remporté son premier titre mondial en 1951, Fangio doit se trouver un nouveau point de chute en raison du retrait d'Alfa Romeo. Ce sera fait avec Maserati pour la saison 1952. Il est engagé lors du premier Grand Prix de la saison en Suisse mais ne peut participer à la course en raison d'une indisponibilité de sa monoplace. En juin, il se blesse gravement lors d'une course hors-championnat à Monza et doit déclarer forfait pour le reste de la saison. Ainsi, il n'aura pas couru un seul tour l'année suivant sa première couronne.

Mike Hawthorn

Mike Hawthorn
2/21

Photo de: LAT Images

Mike Hawthorn, armé d'une Ferrari 143 remporte le titre 1958 au terme du dernier Grand Prix de la saison, au Maroc, en terminant second, derrière Stirling Moss (Vanwall), son adversaire pour la couronne. Sa saison est régulière à défaut d'être stratosphérique. Il ne remporte qu'un seul Grand Prix cette année-là (contre quatre pour Moss), en France à Reims, où il se signale en refusant ostensiblement de prendre un tour à la légende Juan Manuel Fangio.

Mike Hawthorn

Mike Hawthorn
3/21

Photo de: LAT Images

Immédiatement après son titre, marqué par les morts de plusieurs pilotes dont celle de ses équipiers Luigi Musso et surtout son ami Peter Collins, et sans doute touché par des problèmes de santé, il annonce sa retraite.

Mike Hawthorn

Mike Hawthorn
4/21

Photo de: LAT Images

Hawthorn (ici à gauche, à coté de Peter Collins) n'en profitera pas longtemps puisque le 22 janvier 1959, il se tue dans un accident de voiture. Il avait 29 ans.

Jochen Rindt

Jochen Rindt
5/21

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jochen Rindt est au sommet de son art en 1970, au volant d'une monoplace extrêmement performante : la fameuse Lotus 72C. Ayant signé cinq succès en neuf courses, il aborde les quatre derniers GP de la saison avec 20 points d'avance sur Jacky Ickx, à une époque où la victoire en vaut neuf. En coulisse, il ne cesse de se plaindre de la sécurité des monoplaces conçues par Colin Chapman. La légende veut qu'il ait même fait la promesse à sa femme, Nina, d'arrêter la F1 à la fin de la saison.

Jochen Rindt

Jochen Rindt
6/21

Photo de: LAT Images

Arrive alors le GP d'Italie, à Monza. Rindt (ici à gauche, en discussion avec Jackie Stewart) n'a presque qu'à assurer un résultat pour entrevoir le titre. Impensable aujourd'hui mais tout à fait envisageable à l'époque, pour les essais du samedi matin, Rindt fait le choix de se passer d'ailerons sur sa Lotus, privilégiant la vitesse.

Jochen Rindt

Jochen Rindt
7/21

Photo de: LAT Images

Au terme d'un tour, à l'approche de la Parabolique, la 72C devient très instable au freinage et commence à zigue-zaguer. Elle vire soudainement vers la gauche et s'enfonce sous un rail de sécurité, trop haut pour les monoplaces de l'époque. L'accident est effroyable et ne laisse aucune chance à Rindt, dont le décès sera prononcé une fois à l'hôpital. Il avait 28 ans. Grâce à son avance colossale, et malgré deux victoires d'Ickx, il sera sacré à titre posthume au Canada.

Jackie Stewart

Jackie Stewart
8/21

Photo de: LAT Images

La saison 1973 est celle de la troisième couronne pour Jackie Stewart. L'Écossais a remporté cinq courses et empoché le titre dès le GP d'Italie, à Monza, deux épreuves avant la fin de la saison. Et de sa carrière : même si l'information est gardée secrète par un petit cercle d'initiés, Stewart a prévu de se retirer de la course automobile. François Cevert est tout désigné, dans l'esprit de Stewart et de Ken Tyrrell, pour prendre la relève. En cette saison 1973, il apparaît clairement à Stewart que le Français a en quelques occasions eu la possibilité de l'emporter dans leurs duels, sans le faire, comme un bon lieutenant.

Jackie Stewart

Jackie Stewart
9/21

Photo de: LAT Images

Arrive l'avant-dernier Grand Prix de la saison, à Watkins Glen. Il doit s'agir d'une fête pour Stewart qui va y célébrer son 100e départ en Formule 1, le premier en tant que triple champion du monde.

Jackie Stewart

Jackie Stewart
10/21

Photo de: LAT Images

Mais le samedi, lors des qualifications, François Cevert (photo) sort violemment de la piste dans la section des Esses. Il se tue à l'âge de 29 ans. Stewart, parmi les premiers sur les lieux, est horrifié par ce qu'il trouve et dévasté par la mort de celui qu'il qualifiera de petit frère, d'ami, de fils. Il décide de ne plus courir et abandonne sa Tyrrell 006 dans les stands. Son compteur restera éternellement bloqué à 99 Grands Prix.

Nigel Mansell

Nigel Mansell
11/21

Photo de: Renault

Après des années d'échec dans la conquête de la couronne mondiale, Nigel Mansell dispose en 1992 d'une monoplace qui deviendra légendaire : la Williams FW14B. Il ne fait qu'une bouchée de son équipier, Riccardo Patrese, ainsi que de la concurrence et s'adjuge le titre dès le GP de Hongrie, 11e manche de la saison sur 16.

Nigel Mansell

Nigel Mansell
12/21

Photo de: LAT Images

C'est l'année de tous les records pour le Britannique de 39 ans : 14 pole positions, 12 podiums dont neuf victoires, c'est une saison de gloire. Mais la relation avec Williams s'est dégradée : l'écurie de Grove a fait signer Alain Prost - alors en année sabbatique - très tôt dans l'année et refuse l'augmentation du salaire de Mansell. Malgré une offre de la dernière chance de la part de l'écurie en fin de saison et ne souhaitant pas renouveler sa collaboration avec Prost dont il garde un mauvais souvenir de l'époque Ferrari, le champion du monde décide de claquer la porte de Williams et de la F1.

Nigel Mansell

Nigel Mansell
13/21

Photo de: IndyCar Series

Pour 1993, il trouve alors refuge aux États-Unis, dans le championnat CART. Dès sa première saison, il remporte cinq victoires et devient champion. L'année 1994 sera plus laborieuse...

Nigel Mansell

Nigel Mansell
14/21

Photo de: LAT Images

...et surtout il est de retour en F1. Dans les circonstances tragiques de la mort d'Ayrton Senna, Mansell accepte de prendre à quatre reprises le baquet de la FW16 (et de la version B) qu'il mènera même à la pole et à la victoire lors de la dernière course de la saison, à Adelaide, à l'âge de 41 ans.

Nigel Mansell

Nigel Mansell
15/21

Photo de: LAT Images

Pour 1995, il est embauché par McLaren mais l'épisode tourne à la mascarade puisque, trop "gros" pour le baquet de la MP4/10, il doit attendre la version B pour prendre le volant, mais se retire après deux courses calamiteuses.

Alain Prost

Alain Prost
16/21

Photo de: LAT Images

Après une saison sans victoire en 1991 chez Ferrari (photo), Alain Prost est mis sur la touche par la Scuderia avant le dernier Grand Prix à Adelaide pour avoir comparé sa monoplace à... un camion, puis se retire de la F1 pour une année sabbatique l'année suivante. Mais il est rapidement contacté par l'écurie du moment, Williams, qui le signe pour la saison 1993.

Alain Prost

Alain Prost
17/21

Photo de: Renault

De retour en F1, "Le Professeur" a entre les mains un autre joyau : la Williams FW15C. Celle-ci lui permet de remporter 7 courses sur 16 et d'être titré pour la quatrième fois, à deux courses de la fin de saison.

Alain Prost

Alain Prost
18/21

Photo de: LAT Images

Cependant, il apprend que Williams a fait une offre à Ayrton Senna, alors qu'il a spécifiquement précisé qu'il ne souhaitait pas faire équipe avec le Brésilien. Malgré un contrat en place, il refuse de poursuivre la F1 et se retire, à 38 ans. Pour la deuxième fois en deux ans, le champion en titre n'est pas sur la grille la saison suivante.

Nico Rosberg

Nico Rosberg
19/21

Photo de: XPB Images

En remportant neuf courses sur les 21 de la saison la plus longue de l'histoire de la Formule 1, Nico Rosberg est sacré pour cinq points, lors du dernier GP de la saison 2016, à Abu Dhabi, devant Lewis Hamilton, tous deux au volant de la Mercedes W07 Hybrid.

Nico Rosberg

Nico Rosberg
20/21

Photo de: LAT Images

Ce premier titre mondial, après trois années complètes de lutte au sommet entre les deux hommes, est une délivrance pour l'Allemand qui ne partait pourtant pas favori mais qui a fait preuve de régularité. La fête qui le suit est intense.

Nico Rosberg

Nico Rosberg
21/21

Photo de: FIA

Mais, cinq jours après avoir validé son entrée dans le cercle des champions du monde de Formule 1, il annonce peu avant la cérémonie de remise des trophées de la FIA qu'il se retire de la Formule 1 après avoir atteint le but de sa vie, à l'âge de 31 ans.

Prochain article Formule 1
Le rachat de la F1 par Liberty est-il vraiment certain ?

Article précédent

Le rachat de la F1 par Liberty est-il vraiment certain ?

Article suivant

Rosberg - Je ne serais pas parti si je n'avais pas été champion

Rosberg - Je ne serais pas parti si je n'avais pas été champion