Chahuté par Ferrari, Mercedes "garde les pieds sur terre"

partages
commentaires
Chahuté par Ferrari, Mercedes
Par : Basile Davoine
26 avr. 2017 à 08:29

Avant le Grand Prix de Russie, Toto Wolff veut voir son équipe tirer les leçons des erreurs commises à Bahreïn, sans toutefois céder à la panique face à la concurrence proposée par Ferrari en ce début de saison.

Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG
Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Après un week-end compliqué à Bahreïn, en dépit de la pole position signée par Valtteri Bottas, Mercedes veut se donner les moyens de reprendre la main dès ce week-end en Russie. Avant de se rendre à Sotchi, l'écurie allemande s'est concentrée sur l'identification des erreurs et des problèmes qui l'ont conduite à laisser la victoire revenir à Sebastian Vettel et Ferrari sur le circuit de Sakhir, malgré la charge de Lewis Hamilton en fin de course. À ce titre, Toto Wolff ne cache pas que la pilule a été difficile à avaler, mais qu'il n'y a pas lieu non plus de tomber dans l'alarmisme.

"Il faut être en mesure de tirer un trait sur un dur week-end", insiste le directeur exécutif de Mercedes. "Ça fait mal de perdre une course comme ça. Nous avons rencontré trop de pertes marginales et cela nous a coûté la victoire. Mais c'est à nous de les résoudre. Il faut être prudent et ne pas dépenser trop de temps à penser à ces déboires, mais plutôt travailler sur des solutions pour l'avenir. C'est important."

"Bien sûr, il faut garder les pieds sur terre. Une deuxième et une troisième place, ce n'est vraiment pas un désastre. Mais si on a une voiture et deux pilotes capables de gagner des courses, et que ça ne se matérialise pas, ça fait mal."

Poussés à mieux faire par Ferrari

Après trois Grands Prix, Mercedes n'est en tête d'aucun des deux championnats : une première depuis le début de l'ère hybride, il y a trois ans. Une confirmation aussi du niveau de Ferrari, et de la capacité de la Scuderia à saisir la moindre opportunité qui se présentera, ne laissant aucun répit à une écurie qui conserve pour le moment le costume de favori.

Des revers comme celui de Bahreïn, Mercedes en a certes connu peu ces trois dernières années, mais le cas de figure s'est déjà présenté. On se souvient notamment du Grand Prix de Singapour 2015.

"Nous connaissons les faiblesses auxquelles nous devons nous attaquer, et nous savons où nous devons être plus appliqués pour les courses à venir afin de gagner", prévient Toto Wolff. "Il faut affronter chaque problème, l'analyser correctement et avoir un plan pour éviter de répéter ces erreurs à l'avenir. C'est un exercice que nous avons fait un certain nombre de fois ces dernières années."

La situation devient presque paradoxale pour Mercedes, qui doit mettre les bouchées doubles, mais qui voit en même temps d'un bon œil d'affronter enfin un concurrent qui semble à la hauteur pour lui disputer le titre mondial. Pour le plus grand bonheur de nombreux fans.

"C'est très bien de voir les gens parler positivement de la Formule 1", constate Wolff. "Clairement, la bagarre serrée entre Ferrari et Mercedes est quelque chose d'intéressant pour les fans. C'est intéressant pour nous aussi. C'est pour cela que nous courons, parce que nous sommes des 'racers' et nous aimons la compétition et la bagarre." 

Article suivant
Sirotkin dans la Renault pour les EL1 à Sotchi

Article précédent

Sirotkin dans la Renault pour les EL1 à Sotchi

Article suivant

La F1 taxée par l'Inde pour l'organisation de trois GP

La F1 taxée par l'Inde pour l'organisation de trois GP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités