Chandhok défend l'approche de Marko avec les pilotes Red Bull

Karun Chandhok s'est exprimé pour soutenir Helmut Marko, son ancien patron dans la Red Bull Junior Team, à la suite de la décision d'échanger les baquets de Daniil Kvyat et Max Verstappen dès le Grand Prix d'Espagne.

Chandhok défend l'approche de Marko avec les pilotes Red Bull
Karun Chandhok, consultant Channel 4
Daniel Ricciardo et Daniil Kyvat, Red Bull Racing et Dr. Helmut Marko et Max Verstappen and Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Sebastian Vettel, Ferrari avec Dr Helmut Marko, consultant pour Red Bull
Daniil Kvyat, Red Bull Racing avec le Dr Helmut Marko, Consultant Red Bull Motorsport sur la grille
Max Verstappen, Red Bull Racing fête sa première victoire dans le Parc Fermé avec le Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso discuter avec Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Racing
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

Après avoir été questionnée, la décision prise par Red Bull et Marko de promouvoir Max Verstappen en lieu et place de Daniil Kvyat a été immédiatement couronnée de succès, avec la victoire du Néerlandais lors du Grand Prix d'Espagne. 

Pour Karun Chandhok, ancien membre de la filière Red Bull, ancien pilote de Formule 1 chez Team Lotus et HRT et actuellement consultant de la chaîne britannique Channel 4, les résultats des pilotes de la marque au taureau rouge rendent la critique de la gestion de Helmut Marko difficile.

"C'était évidemment très dur pour Kvyat, une manœuvre sévère pour lui et sa carrière, mais la F1 est un business dur et c'est une triste réalité pour lui", a déclaré Chandhok à Motorsport.com. "Je compatis mais au final, Helmut Marko, je le sais depuis mon époque, est un maître exigeant."

"Mais il obtient des résultats, à la fin on regarde les pilotes qu'il a sorti de la masse, on regarde les pilotes avec lesquels il a eu du succès et il est difficile de dire qu'il a tort."

L'Indien estime aussi que Red Bull avait l'embarras du choix et que la structure s'est seulement servie du contexte pour procéder à cet échange de pilotes. "Je pense que la réalité était que Red Bull est dans une position de luxe avec l'embarras du choix pour les pilotes, ils ont quatre pilotes très talentueux avec eux, tous les quatre méritent une carrière en F1."

"En conséquence, ils sont en position de pouvoir choisir qui ils placent où. Il faut dire que Verstappen, Ricciardo et Sainz ont probablement été les meilleurs des quatre, donc pourquoi ne pas procéder à un changement, ils en ont le luxe."

L'incertitude autour de 2017

2017 sera marquée par un changement de règlementation important, dans le but de produire des monoplaces 4 à 5 secondes plus rapides qu'actuellement. Pour Karun Chandhok, l'incertitude qui va découler de ce changement place les pilotes face à des choix compliqués. "La dernière fois que nous avons eu un immense changement règlementaire était en 2008-2009, où soudainement Red Bull et Brawn sont arrivés sur le devant de la scène et les autres ont été repoussés."

"Donc c'est délicat pour tous les pilotes cette année, s'ils choisissent une équipe en se basant sur la performance de cette année, en 2017 la performance de la voiture pourrait être complètement différente. Tout à coup, vous êtes dans une situation où vous avez fait un bon choix et vous gagnez des courses, ou bien c'est totalement le mauvais choix et terminez dans le milieu du peloton."

Propos recueillis par Darshan Chokhani

partages
commentaires
Pour Kurt Busch, la F1 doit offrir plus d'accès aux fans

Article précédent

Pour Kurt Busch, la F1 doit offrir plus d'accès aux fans

Article suivant

Red Bull Racing cesse de travailler sur son Aeroscreen

Red Bull Racing cesse de travailler sur son Aeroscreen
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021