Échappements : Lotus Renault GP va faire un pas en arrière

Après avoir présenté une R31 révolutionnaire sur le plan du système d'échappements, Lotus Renault GP travaille activement pour revenir à un procédé plus conventionnel

Après avoir présenté une R31 révolutionnaire sur le plan du système d'échappements, Lotus Renault GP travaille activement pour revenir à un procédé plus conventionnel.

Depuis le début de saison, l'écurie basée à Enstone utilise des échappements qui sortent à l'avant des pontons et soufflent dans le sens inverse de ce qui est vu habituellement. Mais depuis quelques courses, l'équipe marque le pas et Nick Heidfeld et Vitaly Petrov sont rentrés dans le rang de la hiérarchie.

Si à Silverstone la limitation du diffuseur soufflé a pu affecter les performances de la monoplace, cette dernière s'était déjà montrée en difficulté deux semaines plus tôt à Valence. L'objectif est donc désormais de revenir à un système d'échappements classiques, et ce dès le prochain Grand Prix en Allemagne.

"Nous avons quelques bonnes évolutions à venir, qui n'étaient malheureusement pas disponibles pour Silverstone, mais qui seront prêtes pour le Nürburgring. Cela nous permettra d'aller de l'avant sur le plan de la performance, j'en suis convaincu," a confirmé Éric Boullier dans les colonnes du magazine allemand Auto Motor und Sport.

A priori, l'abandon du changement de réglementation par la FIA au sujet des diffuseurs soufflés ne devrait pas modifier les plans de Lotus Renault GP.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités