Charles Leclerc : "Il y a des signes prometteurs"

Charles Leclerc poursuit à Bahreïn sa découverte de la Ferrari SF21. Prudent, il note toutefois des indicateurs rassurants à son volant, et se réjouit d'avoir retrouvé une ambiance travailleuse et motivée au sein de la Scuderia.

Charles Leclerc : "Il y a des signes prometteurs"

Voir aussi :

Charles, quelles sont vos premières impressions au volant de la Ferrari ?

Eh bien, les impressions étaient bonnes. Hier nous avons passé tout le programme en revue le matin, et les conditions étaient très, très compliquées. Il faisait très chaud, il y avait beaucoup de vent, donc c'est très difficile de faire une comparaison avec l'an dernier pour le moment, et tout dépend aussi à quel point les autres ont progressé par rapport à nous. Mais oui, il y a des signes prometteurs, même si nous ne pouvons pas le savoir avant la première séance de qualifications.

Est-ce que Ferrari a réglé ses problèmes avec le train arrière ?

Il y a eu du travail dans ce domaine, et les premières données que nous voyons en piste sont en corrélation avec celles que nous avions à Maranello avant ces essais, donc c'est déjà positif. Encore une fois, donner un feedback ou un feeling de la voiture maintenant, dans ces conditions, est très difficile, mais voir que nous avons mené un certain travail et que les données sont bien corrélées avec celles de Maranello est déjà un bon signe.

Pouvez-vous ressentir un pas en avant avec le nouveau moteur ?

Tout va bien. Mais encore une fois, c'est très difficile de faire des commentaires maintenant. Personne n'attaque à la limite, surtout dans ces conditions. Alors pour le moment, ce n'est que le début. Mais tout se passe bien et, comme je l'ai dit, ça correspond à ce que nous attendions.

Il y avait une ambiance étrange début 2020, quand nous avons pris conscience de la réalité des choses...

Charles Leclerc

Quelle est l'ambiance chez Ferrari après une année difficile ?

Tout d'abord, il y avait une ambiance étrange début 2020, quand nous avons pris conscience de la réalité des choses, et que ça allait être bien pire que ce que nous pensions. Il y a eu une période qui n'était pas géniale, mais la mentalité a très rapidement changé et il y avait une énorme motivation pour essayer de remonter la pente. Je pense que ça n'a pas changé cette année, même avec Carlos, qui apporte son expérience d'une autre équipe aussi. C'est très intéressant et il nous ouvre aussi de nouveaux mondes à explorer. J'imagine que la mentalité de l'équipe est toujours la même, aussi motivée que l'an dernier, avec une réelle volonté de faire mieux et de voir les jours meilleurs arriver bientôt.

Vous sentez-vous comme un leader dans l'équipe cette année ?

En fin de compte, j'ai passé plus de temps chez Ferrari que Carlos, donc j'en ai plus d'expérience. Je ne pense pas qu'il y ait un leader clair, et je crois que Mattia [Binotto] l'a clairement dit. Mais c'est bien. Je suis en F1 pour me battre contre les meilleurs, et je pense que Carlos est extrêmement talentueux. Nous repousserons nos limites l'un et l'autre afin d'être à chaque fois plus performant en piste. Mais comme l'équipe l'a mentionné, il n'y a pas clairement de numéro un ou de numéro deux.

partages
commentaires
Bahreïn, J2 - Ricciardo devance Alonso, Hamilton dans le gravier
Article précédent

Bahreïn, J2 - Ricciardo devance Alonso, Hamilton dans le gravier

Article suivant

Toute l'équipe AlphaTauri a été vaccinée à Bahreïn

Toute l'équipe AlphaTauri a été vaccinée à Bahreïn
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021