Charles Leclerc : "Il y a des signes prometteurs"

Charles Leclerc poursuit à Bahreïn sa découverte de la Ferrari SF21. Prudent, il note toutefois des indicateurs rassurants à son volant, et se réjouit d'avoir retrouvé une ambiance travailleuse et motivée au sein de la Scuderia.

Charles Leclerc : "Il y a des signes prometteurs"

Voir aussi :

Charles, quelles sont vos premières impressions au volant de la Ferrari ?

Eh bien, les impressions étaient bonnes. Hier nous avons passé tout le programme en revue le matin, et les conditions étaient très, très compliquées. Il faisait très chaud, il y avait beaucoup de vent, donc c'est très difficile de faire une comparaison avec l'an dernier pour le moment, et tout dépend aussi à quel point les autres ont progressé par rapport à nous. Mais oui, il y a des signes prometteurs, même si nous ne pouvons pas le savoir avant la première séance de qualifications.

Est-ce que Ferrari a réglé ses problèmes avec le train arrière ?

Il y a eu du travail dans ce domaine, et les premières données que nous voyons en piste sont en corrélation avec celles que nous avions à Maranello avant ces essais, donc c'est déjà positif. Encore une fois, donner un feedback ou un feeling de la voiture maintenant, dans ces conditions, est très difficile, mais voir que nous avons mené un certain travail et que les données sont bien corrélées avec celles de Maranello est déjà un bon signe.

Pouvez-vous ressentir un pas en avant avec le nouveau moteur ?

Tout va bien. Mais encore une fois, c'est très difficile de faire des commentaires maintenant. Personne n'attaque à la limite, surtout dans ces conditions. Alors pour le moment, ce n'est que le début. Mais tout se passe bien et, comme je l'ai dit, ça correspond à ce que nous attendions.

Il y avait une ambiance étrange début 2020, quand nous avons pris conscience de la réalité des choses...

Charles Leclerc

Quelle est l'ambiance chez Ferrari après une année difficile ?

Tout d'abord, il y avait une ambiance étrange début 2020, quand nous avons pris conscience de la réalité des choses, et que ça allait être bien pire que ce que nous pensions. Il y a eu une période qui n'était pas géniale, mais la mentalité a très rapidement changé et il y avait une énorme motivation pour essayer de remonter la pente. Je pense que ça n'a pas changé cette année, même avec Carlos, qui apporte son expérience d'une autre équipe aussi. C'est très intéressant et il nous ouvre aussi de nouveaux mondes à explorer. J'imagine que la mentalité de l'équipe est toujours la même, aussi motivée que l'an dernier, avec une réelle volonté de faire mieux et de voir les jours meilleurs arriver bientôt.

Vous sentez-vous comme un leader dans l'équipe cette année ?

En fin de compte, j'ai passé plus de temps chez Ferrari que Carlos, donc j'en ai plus d'expérience. Je ne pense pas qu'il y ait un leader clair, et je crois que Mattia [Binotto] l'a clairement dit. Mais c'est bien. Je suis en F1 pour me battre contre les meilleurs, et je pense que Carlos est extrêmement talentueux. Nous repousserons nos limites l'un et l'autre afin d'être à chaque fois plus performant en piste. Mais comme l'équipe l'a mentionné, il n'y a pas clairement de numéro un ou de numéro deux.

partages
commentaires
Bahreïn, J2 - Ricciardo devance Alonso, Hamilton dans le gravier

Article précédent

Bahreïn, J2 - Ricciardo devance Alonso, Hamilton dans le gravier

Article suivant

Toute l'équipe AlphaTauri a été vaccinée à Bahreïn

Toute l'équipe AlphaTauri a été vaccinée à Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux
Catégorie Samedi
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021