Charles Pic est enchanté par sa course

Si la dix-septième place de Charles Pic au Grand Prix d'Espagne n'a pas l'apparence d'un résultat exceptionnel, les motifs de satisfaction sont nombreux pour le pilote Caterham

Si la dix-septième place de Charles Pic au Grand Prix d'Espagne n'a pas l'apparence d'un résultat exceptionnel, les motifs de satisfaction sont nombreux pour le pilote Caterham. Dernier sur la grille, Pic s'est débarrassé de ses concurrents du fond de grille (seul Bianchi lui a donné du fil à retordre), et a menacé quelques monoplaces du milieu de tableau, à commencer par Bottas : la Williams et la Caterham n'étaient séparées que par deux secondes à l'arrivée. On peut également noter la bonne utilisation des pneus lors de cette course, puisque Pic a pu se contenter de trois passages par les stands, contre quatre pour la majorité des concurrents. “Cette 17e place n'est pas très représentative, car nous avons fini juste derrière une Williams, ce qui montre que nous avons fait des progrès ce weekend”, se délecte le Français. “Les drapeaux bleus ne m'ont pas aidé, car sans eux, j'aurais eu bien plus de chances de le dépasser, mais c'est quand même bien que j'aie pu l'attaquer dans les derniers tours”. La voiture était excellente pendant toute la course, surtout quand nous avons fait un relais de 25 tours en pneus durs après mon troisième arrêt : j'ai pu gérer le niveau de dégradation, ce qui m'a permis d'attaquer jusqu'au drapeau à damier”. Désormais, Caterham va se tourner vers Monaco, où Pic espère tirer encore davantage des évolutions apportées à Barcelone. “On peut encore attendre plus des pièces que nous avons amenées ici, même bien plus, nous allons donc travailler là-dessus à l'usine pour voir ce que nous pouvons extraire de plus à Monaco”, conclut le natif de Montélimar.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Charles Pic
Équipes Williams
Type d'article Actualités