Chez Mercedes, Hamilton se sent bien entouré

Le talent ne suffit pas pour réussir en F1, il faut aussi être bien entouré

Le talent ne suffit pas pour réussir en F1, il faut aussi être bien entouré. C'est en substance ce qu'a affirmé Lewis Hamilton en marge des essais de Barcelone, durant lesquels les Mercedes se sont montrées de loin les plus véloces.

Le pilote anglais reconnait avoir gagné en maturité ces dernières années, et notamment durant la période séparant ses deux titres mondiaux. "Quand j'ai remporté le championnat pour la première fois, en 2008, j'étais encore un gamin sous la coupe de son père", explique Hamilton dans l'édition britannique de F1 Racing. "C'est lui qui régentait toute ma carrière, qui avait le pouvoir de décision, qui me drivait. Depuis j'ai réussi à m'émanciper, et je pense que cela n'a eu que des effets bénéfiques sur ma personnalité."

Rompre les liens - professionnels, par opposition à familiaux - qui l'unissaient à son père aura donc été salvateur pour le Britannique, qui certifie que cette prise d'indépendance l'a aidé à améliorer son approche de la course.

Sanguin aux prémisses de sa carrière, Hamilton semble en effet s'être apaisé au fil des années, et notamment depuis son arrivée chez Mercedes. Preuve de cette évolution, le double-champion du monde parvient désormais à relativiser ses échecs, comme par exemple son déficit de performance en qualifications par rapport à son coéquipier Nico Rosberg.

"J'étais clairement moins vite que Nico en qualif' l'an passé", admet le natif de Stevenage, "Avec le recul, je pense que c'était du à une accumulation de petites erreurs que les gens ne peuvent pas percevoir à la télé. Le problème est que le format des qualifications ces dernières années ne donne pas le temps de corriger le tir si on va dans la mauvaise direction. On peut essayer un réglage en Q1, se rendre compte que cela ne mène à rien, et être contraint malgré tout de poursuivre ainsi jusqu'à la fin de la séance."

Dans ces circonstances, le fait d'être bien entouré devient déterminant. Hamilton en a bien conscience, et apprécie tout particulièrement le soutien moral que lui apporte Niki Lauda. "Niki m'aide beaucoup pour mieux appréhender et résoudre mes problèmes dans la vie de tous les jours. Il a eu beaucoup d'expériences dans sa vie, et ses conseils sont toujours bons à prendre", affirme Hamilton, "En tant qu'ancien pilote, il m'aide énormément à aborder de la meilleure des manières mes weekends de course, et à endurer les coups durs."

Plus que les performances affichées en piste ces derniers jours par la W06, l'une des grandes forces de l'équipe allemande cette saison pourrait bien être l'osmose qui règne au sein du box Mercedes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités