Choix pneumatique conservateur pour Austin

Pour Pirelli comme pour tous les acteurs de la F1, le circuit d'Austin est une toute nouvelle venue

Pour Pirelli comme pour tous les acteurs de la F1, le circuit d'Austin est une toute nouvelle venue. Pas assez, cependant, pour perturber le manufacturier unique italien, qui avait déjà découvert de nombreux tracés la saison dernière pour son retour en F1, ainsi que plusieurs pistes cette année.

Austin est l’un des trois nouveaux circuits pour nous en F1 cette année, après Bahreïn –sur lequel nous avions testé auparavant- et Hockenheim, où nous avions déjà couru en GP3”, rappelle Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

De bien des façons, l’Amérique sera le plus grand défi de l’année pour Pirelli, mais faire un pas dans l’inconnu est une situation à laquelle la firme est habituée : “la saison dernière, la majorité des circuits nous étaient totalement étrangers”, relate le Britannique. “Nous avons choisi les composés durs et mediums et je pense qu’il s’agira d’une piste assez exigeante, sur la base des prélèvements d’asphalte et des données de simulation réunis”.

Les deux composés les plus durs de la gamme seront alignés sur le Circuit des Amériques.

Naturellement, nous avons été enclins à choisir une approche plus conservatrice afin de couvrir toutes les possibilités sur un tout nouveau circuit, mais les choix pneumatiques d’Abu Dhabi étaient aussi conservateurs et nous avons vu l’une des courses les plus excitantes de la saison”, poursuit Hembery. “Nous sommes absolument enchantés à l’idée de revenir en Amérique avec la Formule 1 : il s’agit d’un marché crucial pour nous, ainsi que le refuge de certains des fans les plus enthousiastes. Nous sentons un immense buzz autour de cette course, et le championnat est si serré que cela ne pouvait pas arriver à un meilleur moment”!

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités