Christian Horner bientôt confronté aux accusations

Alors qu'il aurait refusé de démissionner et qu'il nie les accusations dont il fait l'objet, Christian Horner sera entendu vendredi par les avocats chargés de l'enquête.

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing

Affaire Horner

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner a été visé par une enquête interne et indépendante après des accusations formulées par une employée de son écurie. Voici tout ce qu'il faut retenir sur cette affaire.

L'avenir de Christian Horner à la tête de Red Bull Racing pourrait se jouer dès la fin de la semaine. Visé par une enquête indépendante, confiée par Red Bull à une équipe juridique externe à l'entreprise, le directeur de l'écurie de Milton Keynes sera prochainement entendu.

Il fait l'objet d'accusations, dont la nature précise demeure inconnue, formulées pour la première fois en fin de semaine dernière par une employée et à la suite desquelles la maison mère basée en Autriche a lancé des investigations. 

Lundi, la société Red Bull a fait savoir par voie de communiqué que le "processus, qui est déjà en cours, est mené par un avocat spécialisé externe", tout en précisant qu'elle prenait "ces questions très au sérieux".

Vendredi prochain, Christian Horner devrait rencontrer les représentants légaux indépendants à qui Red Bull a confié l'enquête pour faire la lumière sur ce qui lui est reproché.

L'écurie Red Bull Racing n'a pour sa part fait aucun commentaire depuis que l'affaire a été révélée, et Helmut Marko a adopté la même ligne en faisant savoir qu'il ne s'exprimerait pas. Christian Horner a quant à lui nié "entièrement" les accusations dans les colonnes du journal néerlandais De Telegraaf et auprès d'autres médias britanniques. 

Une démission fortement conseillée ?

Un dossier contenant des documents compromettants et rassemblant des éléments à charge à l'encontre de Christian Horner aurait été constitué au siège autrichien de Red Bull, à Fuschl am See. Alors qu'ils sont étudiés, le principe de présomption d'innocence s'applique. 

Ainsi, dans l'attente de la suite qui sera donnée à ce dossier, Christian Horner occupe toujours ses fonctions de directeur de Red Bull Racing et continue de gérer les différents sujets à l'ordre du jour. Lundi, il a assisté à la réunion de la Commission F1 qui se tenait à Londres

Néanmoins, il aurait été conseillé en haut lieu à Christian Horner de présenter sa démission ou de quitter ses fonctions dans le cadre d'un accord à l'amiable. Une option qu'il aurait dans un premier temps écartée.

En poste depuis 2005 et la création de l'écurie Red Bull Racing en Formule 1, il reste à ce jour le directeur d'équipe le plus ancien de la grille et a mené la structure vers plusieurs titres mondiaux, dont sept chez les pilotes avec Sebastian Vettel (2010-2013) et Max Verstappen (2021-2023). 

Red Bull s'apprête à défendre ses deux couronnes en 2024 et doit présenter officiellement sa nouvelle monoplace, la RB20, le 15 février prochain dans son usine en Angleterre. 

Avec Jonathan Noble et Christian Nimmervoll

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Williams ne vendra pas son identité, une "force par rapport aux autres"
Article suivant La vague de départs se poursuit à la FIA

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France