Christian Klien s'inquiète pour le baquet de Grosjean

Romain Grosjean était au cœur de tous les débats en Hongrie, étant l'auteur de deux manœuvres controversées, et pénalisées par les commissaires du Grand Prix

Romain Grosjean était au cœur de tous les débats en Hongrie, étant l'auteur de deux manœuvres controversées, et pénalisées par les commissaires du Grand Prix.

La plus discutable de ces pénalités est certainement le drive through dont il a écopé suite à son superbe dépassement sur Felipe Massa au quatrième virage, à la sortie duquel il a mis les quatre roues en-dehors de la piste. Christian Klien a néanmoins apprécié le pilotage du pilote Lotus sur cette action, et estime que la pénalité n'était pas méritée, comme il l'explique dans sa chronique sur Pitpass.

Le dépassement sur Massa, c'était une belle et courageuse manoeuvre”, commente Klien. “Ce virage représente un défi, car quand on est dans une voiture de course, le point de corde est en aveugle, on entre dans le virage sur une petite crête, plus ou moins en devinant quand tourner, et en espérant arriver au point de corde. Que Grosjean et Massa l'aient passé côte à côte montre une confiance et un talent fantastiques”.

Si Massa avait tourné trop tôt, il aurait pu heurter le vibreur à l'intérieur, faisant partir sa voiture dans celle de Grosjean. Cela aurait été très facile à faire, mais à la place, ils y sont allés en se touchant presque mais pas réellement, tout ça pour que Grosjean soit pénalisé pour être sorti du circuit de dix centimètres ! Même si le règlement a été enfreint si on le prend au pied de la lettre, je pense personnellement que c'était trop, et je ne suis pas sûr que j'aurais pris la même décision si j'avais été le commissaire-pilote”, poursuit-il.

Plus tôt dans la course, Grosjean avait accroché Button en le tassant dans l'herbe, une erreur qui lui a valu vingt secondes de pénalité à l'issue du Grand Prix ; cette sanction-là n'a rencontré aucune contestation, et Klien l'approuve.

Grosjean était déjà passé et il n'avait pas besoin de reprendre la trajectoire ou d'essayer de fermer la porte”, explique l'ancien pilote de F1. “S'il avait juste freiné en allant tout droit, c'était impossible que Button le dépasse”.

C'était une manoeuvre stupide, et c'est vraiment dommage, car Grosjean est très rapide : quand il était seul en piste, ou quand il suivait Vettel, c'était l'un des plus rapides sur le circuit. Grosjean, pour moi, est un peu comme Pastor Maldonado; tous deux des pilotes très rapides, mais il leur manque juste cette conscience de ce qui se passe autour d'eux”, regrette l'Autrichien.

Le problème, pour Grosjean, est que malgré ce niveau de performance, il n'est que huitième du championnat du monde, ayant marqué moins de 37% des points de son coéquipier, Kimi Räikkönen, qui pointe au deuxième rang.

L'autre problème, pour Grosjean, c'est qu'il est dans une bonne voiture, donc ses erreurs lui coûtent cher. Son coéquipier a 85 points d'avance au championnat ; c'est juste trop. J'en viens à me demander si l'on pourrait voir Nico Hülkenberg ou Davide Valsecchi dans cette voiture à l'avenir”, conclut Klien, peu optimiste quant à l'avenir du natif de Genève.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Felipe Massa , Christian Klien , Pastor Maldonado , Davide Valsecchi , Nico Hülkenberg , Romain Grosjean
Type d'article Actualités