Felipe Massa

Chronique Massa - Un adieu à la F1 mais pas une fin de carrière

Dans sa chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa évoque ses adieux à la Formule 1, après 15 ans passés dans la catégorie reine.

Après le drapeau à damier lors du Grand Prix d'Abu Dhabi, j'ai décidé de faire quelque chose d'un peu particulier, qui n'est pas vraiment autorisé par le règlement FIA. Mais après 15 années de Formule 1, je suis certain que je serai pardonné.

Suite au tour d'honneur, je me suis rendu sur la ligne de départ/arrivée avec ma voiture, aux côtés des deux pilotes Mercedes, pour une série de donuts spectaculaire. J'étais ravi de recevoir les accolades de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, mais par-dessus tout d'avoir l'opportunité de remercier tous ceux qui m'ont accompagné durant cette longue aventure.

J'ai le sentiment d'être quelqu'un de très chanceux. J'ai réalisé mes ambitions en menant une carrière qui a comblé les rêves que j'avais lorsque j'étais petit. Et quand on vit une histoire aussi belle, il faut remercier ceux qui vous ont aidé sur ce chemin. Cela commence par ma famille, qui n'a manqué aucune opportunité de m'apporter le plus grand soutien possible, notamment dans les moments les plus difficiles.

Je crois que les dernières courses ont montré comment j'étais apprécié à ma juste valeur en tant que pilote de F1. J'étais très heureux des résultats décrochés au Brésil et à Abu Dhabi, où je ne pense pas qu'il aurait été possible de faire mieux.

C'était important de terminer ma carrière sur une note aussi positive, et jusque dans les derniers mètres de mon parcours en F1, j'ai montré que j'étais un professionnel qui pouvait apporter une bonne contribution à l'équipe.

À Yas Marina, nous avons débuté le week-end avec un bon rythme, et nous avons entamé les qualifications avec l'espoir de pouvoir entrer en Q3. C'est l'objectif que nous avons atteint, et le fait de pouvoir battre d'autres monoplaces compétitives montre les progrès que nous avons effectués durant les derniers instants de la saison. Ça m'a fait particulièrement plaisir.

Avant la course, j'ai pensé que le départ serait déterminant pour essayer de nous aider à rentrer dans les points. Nous savons à quel point c'est difficile de doubler à Abu Dhabi, et j'étais ravi de dépasser Fernando Alonso. Deux semaines après notre long duel à Interlagos, je me suis à nouveau trouvé dans une dure bagarre face à mon ancien coéquipier.

J'ai pu contrôler la situation jusqu'à l'arrêt au stand, sans problème particulier. Après le changement de pneus, j'ai beaucoup attaqué pour essayer de me prémunir de l'undercut, et après mon arrêt je suis revenu en piste pratiquement collé à sa voiture.

Malheureusement, à ce moment-là le niveau de charge de la partie hybride de mon unité de puissance n'était pas idéal, et Fernando a pu me doubler. Je ne pouvais rien faire, mais au moins les points ne nous ont pas complètement échappé car j'ai pu terminer dixième.

Après avoir reçu les accolades de nombreux amis à Yas Marina dimanche soir, je vais prendre un peu de repos. Tellement de gens m'ont demandé quels étaient mes projets pour l'avenir, mais il est encore trop tôt pour donner une réponse précise.

J'ai plusieurs opportunités, et je déciderai dans le calme. La seule certitude, c'est que vous me verrez encore en sport automobile. C'est l'univers dont je rêvais quand j'étais enfant, et dans lequel j'ai eu suffisamment de chance pour vivre jusqu'à présent.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Chronique
Tags retraite
Topic Felipe Massa