Chronique Massa - Une crevaison qui coûte cher à Sotchi

Dans sa nouvelle chronique pour Motorsport.com, le pilote Williams Felipe Massa revient sur le Grand Prix de Russie qui l'a vu perdre la sixième place à cause d'une crevaison.

Le Grand Prix de Russie a été une bonne course pour moi et l'équipe Williams Martini Racing. J'ai eu un bon feeling tout le week-end et tout fonctionnait bien, de la première séance jusqu'au départ de la course en passant par les qualifications.

Le seul point négatif a été une crevaison lente dans la dernière partie. Nous avons donc dû faire un autre arrêt, et cela nous a coûté trois positions. C'est dommage parce que nous méritions de finir sixième, et au lieu de ça, je suis rentré neuvième.

En plus de manquer six points en raison de quelque chose qui est hors de notre contrôle, les points perdus font que nous n'avons pas la chance d'être devant Sergio Pérez et Daniel Ricciardo au championnat pilotes. Donc, je suis neuvième au général, au lieu de sixième.

Dans une situation comme celle-ci, il y a peu de choses à faire sinon l'accepter et avancer. Notre voiture fonctionnait très bien lors du week-end russe. Même si Ferrari et Mercedes étaient imbattables, nous étions proches de Red Bull, donc il aurait été bien d'avoir terminé dans le tpp 6.

Nous ne connaissons toujours pas la cause de la crevaison, parce que j'ai effectué mon arrêt prévu et je roulais sans stress, bien loin des vibreurs, avec les supertendres qui auraient largement dû me permettre d'aller jusqu'au drapeau à damier.

Tout ce que je sais est que la pression a commencé à baisser dans le pneu avant droit. Ironiquement, après l'arrêt, je suis revenu en piste avec les ultratendres et j'ai commencé à pousser au maximum, à beaucoup contraindre le pneu et à utiliser toute la piste et les vibreurs, et tout a fonctionné sans problème, sans crevaison !

Le clash avec Vettel

Il y avait beaucoup d'intérêt, après la course, au sujet de la petite incompréhension que j'ai eu plus tard avec Sebastian Vettel alors qu'il allait me mettre un tour. 

Il suivait Valtteri Bottas et je l'ai vu arriver derrière moi alors que nous sortions du virage 2. Dans le virage 3, cependant, c'était assez sale à l'extérieur et je ne voulais pas sortir de la trajectoire propre, ni forcer Sebastian à aller en dehors non plus.

Donc j'ai pensé à la zone de freinage avant le virage 4, et je me suis décalé comme il faut vers la gauche pour lui laisser l'intérieur. Je pense qu'il n'a pas exactement compris ce que je faisais, donc il a hésité un peu avant de passer.

Au final, je ne pense pas qu'il s'agissait d'un épisode significatif, mais simplement d'une petite incompréhension qui n'a pas affecté le résultat de cette course.

Saison européenne

Nous nous dirigeons vers le début de la saison européenne, qui sera une période très intéressante pour la F1.

Le week-end de Barcelone sera important pour évaluer les améliorations techniques que beaucoup d'équipes apporteront sur la piste, et je suis impatient de voir ce que Williams peut faire.

Nous avons confirmé notre position derrière les top teams lors des premières courses de 2017, donc nous travaillons dur pour progresser. J'ai vu beaucoup de bonnes idées à l'usine, et il sera fascinant de voir comment les choses se goupilleront en Espagne.

Disons juste que je suis confiant concernant ce qui va se passer, même si cette crevaison a fait que je n'ai pas pu quitter Sotchi en étant sixième du classement pilotes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Circuit Sochi Autodrom
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Chronique
Tags chronique, sotchi