Felipe Massa

Chronique Massa - Renault est désormais la plus grande menace

Dans sa chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur son Grand Prix du Japon et sur la menace que constitue selon lui Renault en vue du championnat constructeurs.

Le sentiment général après la Malaisie et le Japon est positif. Williams Martini Racing a conforté sa cinquième place au championnat constructeurs, et c'est finalement le principal objectif pour moi et pour l'équipe lors des dernières courses de l'année.

À Sepang, nous avons placé deux voitures dans les points, tandis qu'à Suzuka nous avons réussi à signer une importante dixième place, qui était déterminante car nos concurrents directs n'ont pas marqué de points.

Le Grand Prix du Japon a été très difficile. Après un départ solide, j'ai eu beaucoup de mal à garder le rythme que j'avais eu dans les dix premiers tours. À ce moment-là, je ne savais pas pourquoi, mais après le drapeau à damier, l'équipe a vu que j'avais perdu de la performance aérodynamique, ce qui équivalait à 25 points d'appui.

C'était une bonne nouvelle de comprendre ma soudaine perte de rythme, car les choses avaient vraiment été dures pendant la course, et à la fin, c'est uniquement avec un pilotage solide que j'ai pu retenir Fernando Alonso dans la lutte pour la dixième place.

Nous avons pris un point, mais je sais que nous aurions pu en prendre plus s'il n'y avait pas eu de problèmes sur notre voiture. C'est un sentiment positif en sachant que nous avons fait un pas en avant, car tous nos concurrents directs, à l'exception de Haas, n'ont pas terminé dans les points.

La lutte finale pour la cinquième place du championnat va devenir plus intense et captivante. Nos attentes, pour les quatre courses, sont de placer les deux voitures dans les points.

Ce boulot commence par Austin, un circuit qui partage de nombreuses caractéristiques avec le Japon et la Malaisie, donc c'est un endroit où nous pouvons être bien. Les qualités que nous avons avec notre package par rapport aux autres monoplaces sont infimes, donc nous devons tout faire correctement.

Toro Rosso est plus proche de nous au classement, mais c'est en fait Renault que je garde à l'œil. L'équipe est dans une excellente forme à ce stade de la saison, mais souffre de problèmes de fiabilité.

Il y aura une nouveauté pour l'équipe à Austin, puisque Carlos Sainz les rejoint. C'est un excellent pilote, qui peut sans aucun doute apporter une bonne contribution. Néanmoins, nous sommes prêts et notre écurie a des raisons d'être encouragée.

Au Japon, nous avions apporté un nouvel aileron arrière qui a très bien fonctionné, et nous ferons tout ce que nous pouvons pour continuer à optimiser notre package pour les dernières courses de la saison.

D'un point de vue personnel, je me sens en forme, motivé, et je suis dans une bonne période de ma carrière. Je suis content de la voiture et de l'équipe, et mon seul regret cette année est d'avoir perdu 30 points à cause de circonstances malheureuses.

Williams sait exactement ce que je peux apporter à l'équipe, et s'ils me demandent de rester en 2018, alors je suis prêt et content de continuer l'aventure avec le niveau habituel d'enthousiasme et de motivation.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Chronique
Tags sepang, suzuka
Topic Felipe Massa