Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
57 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
71 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
85 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
106 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
120 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
134 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
141 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
155 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
176 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
218 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
225 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
246 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
260 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
281 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
295 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
309 jours
Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - Je comprends Hamilton, j'ai connu pire

partages
commentaires
Chronique Massa - Je comprends Hamilton, j'ai connu pire
Par :
Traduit par: Basile Davoine
5 oct. 2016 à 09:16

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur un difficile Grand Prix de Malaisie ainsi que sur la malchance de Lewis Hamilton.

Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Des étincelles s'envolent de la voiture de Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Scuderia Ferrari, F2008, souffre d'une casse moteur en vue de l'arrivée
Felipe Massa, Scuderia Ferrari, F2008, souffre d'une casse moteur en vue de l'arrivée

Le week-end en Malaisie a débuté avec des ambitions différentes de la course précédente à Singapour.

Nous savions que notre voiture chez Williams Martini Racing se comporterait mieux sur le circuit à haute vitesse de Sepang, et sur ce point nous n’avons pas eu de surprises.

Nous avons confirmé que nous étions compétitifs lors des qualifications, où je suis entré en Q3 en étant très proche des Force India, notre plus proche rival au Championnat constructeurs.

Tout semblait aller dans la bonne direction, mais dimanche nous avons connu un réveil brutal avant le tour de formation. Mes mécaniciens avaient démarré le moteur, mais quand j’ai appuyé sur l’accélérateur, il n’y avait pas de réponse.

J’ai appuyé plusieurs fois sur la pédale d’accélérateur, autant que je le pouvais, et j’ai mis le premier rapport, mais il ne s’est rien passé. À ce moment-là, la seule chose possible était de ramener la voiture dans les stands, où nos ingénieurs ont redémarré le moteur. De manière incroyable, le problème a disparu.

Rien de tel ne s’était produit auparavant, mais nous suspectons un problème logiciel. De la même manière que sur un ordinateur chez soi, après avoir redémarré, tout fonctionnait normalement.

J’ai commencé la course en étant dernier, mais mes problèmes n’étaient pas terminés. J’ai presque immédiatement été victime d’une crevaison, qui a effectivement ruiné mes chances de marquer des points.

C’est dommage, car le rythme de course était bon et il y avait une véritable chance de quitter la Malaisie avec beaucoup plus de points que Force India. Au moins, la course de mon coéquipier Valtteri Bottas a été bonne, et ça a limité les dégâts dont nous avons souffert.

Nous devons aller de l’avant et regarder vers le Japon, où ce sera une nouvelle bonne opportunité pour nous. Je suis convaincu que le week-end de Suzuka confirmera les promesses vues en Malaisie, mais il y aura bien sûr une plus forte dégradation.

Pour en revenir à Sepang, nous avons tous vu l’immense déception de Lewis Hamilton. Cela me rappelle énormément ce qui m’est arrivé en 2008 à Budapest, quand j’étais solidement en tête du Grand Prix de Hongrie, et que mon moteur a soudainement subi une défaillance dans la ligne droite des stands à quelques tours de la fin.

Les choses comme ça sont un choc très dur pour un pilote. Ce n’est pas seulement la déception de perdre une course, mais c’est aussi de savoir que ce sont des points qui manqueront pour le championnat.

Je me souviens de la grande tristesse que j’ai ressentie à ce moment-là, car on sait que l’on n’a rien fait de mal. Mais les problèmes mécaniques font partie du sport.

Malheureusement, il faut tenir compte de ces choses-là, et c’est encore plus facile à accepter que ce dont j’ai souffert à Singapour en 2008.

Article suivant
Räikkönen - Le "bouton magique" de Mercedes explique leur domination

Article précédent

Räikkönen - Le "bouton magique" de Mercedes explique leur domination

Article suivant

Sainz - La VSC est "inutile", la F1 n'en a pas besoin

Sainz - La VSC est "inutile", la F1 n'en a pas besoin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Felipe Massa Boutique
Équipes Williams
Auteur Felipe Massa