Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - La retraite est plus éprouvante que la course

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur un week-end du Grand Prix d'Italie émouvant durant lequel il a annoncé la fin de sa carrière en F1.

Chronique Massa - La retraite est plus éprouvante que la course
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams, annonce sa retraite aux côtés de Claire Williams et de sa famille
Felipe Massa, Williams, annonce sa retraite
Felipe Massa, Williams, avec sa femme Rafaela Bassi, et son fils Felipinho Massa,
Felipe Massa, Williams, avec Ferrari
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams, signe des autographes pour les fans
Jenson Button, McLaren avec Felipe Massa, Williams lors de la parade des pilotes
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams, sur la grille
Felipe Massa, Williams Martini Racing
Felipe Massa, Williams Martini Racing

Je peux le confesser maintenant : je suis arrivé au Grand Prix d'Italie à Monza assez nerveux. Tout ce à quoi je pouvais penser était ce que je devais dire lors de la conférence de presse de jeudi pour annoncer ma retraite de la Formule 1.

Étonnamment, j'étais en fait plus nerveux qu'avant le début de la course. Mais je pense que c'était prévisible, parce que je n'ai jamais annoncé ma retraite en F1 avant. Donc je ne savais pas comment je réagirais, si mes émotions prendraient le dessus ou quelle serait la réaction de toutes les personnes présentes.

La première réponse est arrivée quand je suis entré dans le motorhome que Williams Martini Racing a spécialement préparé pour l'occasion. J'ai vu beaucoup de visages connus, bien plus que ce que j'aurais pu imaginer, et par-dessus tout j'ai vu des gens qui, comme moi, étaient nerveux.

Ils étaient journalistes, membres des équipes, des amis et des gens présents qui étaient là pour faire leur travail, mais ils m'ont aussi salué avec une grande affection. Le monde de la F1 n'est pas toujours simple, avec une compétition si intense, mais à la fin de mon discours, j'ai entendu des applaudissements qui n'ont jamais cessé. Ça m'a encore plus remonté le moral, et je dois dire que c'est une chose que vous ne voyez pas très souvent. Je me suis senti privilégié.

Il y avait aussi un autre aspect que je n'avais pas considéré quand j'ai choisi Monza pour communiquer ma décision de prendre ma retraite. La motivation initiale était liée à Michael Schumacher, comme je l'ai expliqué la semaine dernière, mais aussi à la décision prise à la fin de 1999 quand j'ai quitté le Brésil pour continuer ma carrière en monoplace.

J'ai fait le choix de me concentrer sur l'Italie à une époque où tout le monde allait en Grand-Bretagne. Dans mon cas, ça s'est avéré être le bon choix parce que dans un très court laps de temps, j'intégrais le programme des jeunes pilotes Ferrari, ce qui pendant quelques années a été un secret. Donc je dois beaucoup à l'Italie, surtout parce que ma famille est de descendance italienne. Le choix de Monza était parfait.

Une chose à laquelle je n'ai pas réfléchi avant est qu'à Monza, quand vous entrez et sortez du paddock F1, vous vous trouvez très proche des fans. Et tout le week-end, j'ai connu de très beaux moments.

Les gens demandaient des autographes, des photos et par-dessus tout disaient des mots gentils me concernant. C'était super à entendre, venant de gens qui ne vous connaissent pas personnellement mais sur qui vous avez en quelque sorte un impact. Ça a été un plaisir d'être avec eux et je veux remercier tous les fans qui ont attendu des heures pour me voir moi ainsi que les autres pilotes, même si c'était juste pour une minute.

Pendant le week-end, il y a aussi eu une course, évidemment, et elle était très importante pour nous. Le résultat final était bon, car Williams a réussi à dépasser Force India au championnat constructeurs. C'était notre principal objectif pour le week-end.

Dans mon cas, cependant, le week-end n'a pas été ce que j'avais espéré. Pendant mon dernier run en Q2, je suis allé en piste pour mon tour rapide mais pendant le tour de sortie, je n'ai pas pu vraiment chauffer les pneus en raison du trafic et j'ai terminé au 11e rang sur la grille.

La course en elle-même n'a pas été facile non plus parce que j'ai beaucoup souffert avec le pneu tendre. La dégradation était plus importante qu'attendu, mais de façon surprenante les problèmes ont disparu dans le dernier relais quand j'ai mis le composé supertendre.

À ce moment-là, ma course a changé parce que même si j'avais un composé encore plus tendre, je n'avais plus ce problème d'usure et j'avais un bon rythme. Finalement, je suis revenu dans les points avec la neuvième place, ce qui a contribué à un bon résultat de l'équipe.

Maintenant, nous nous attendons à un test sur le circuit de Singapour. Je ne pense pas que ce sera un week-end aussi difficile que Monaco, mais sur ce type de tracé, nous avons tendance à souffrir un peu plus que sur les pistes de haute vitesse. Je prédis qu'il puisse s'agir d'un week-end difficile en termes de gestion des pneus, mais attendons de voir.

Pour Williams, le plan est clair : rester devant Force India et donner le maximum pour le meilleur résultat possible.

partages
commentaires
Ecclestone - On m'a demandé de rester trois ans de plus
Article précédent

Ecclestone - On m'a demandé de rester trois ans de plus

Article suivant

Technique - Williams, Force India et McLaren en version "Monza"

Technique - Williams, Force India et McLaren en version "Monza"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021